Alertes et conseils météo

Contenu

Vagues de chaleur – mobilisation préventive de services de l’État en lien avec les collectivités

 

Le terme « vagues de chaleur » est un terme générique désignant une période au cours de laquelle les températures peuvent entraîner un risque sanitaire pour la population. La possibilité de survenue d’une vague de chaleur est plus particulièrement renforcée au cours de la période de veille saisonnière, qui s’étend du 1er juin au 15 septembre de chaque année.

C’est pourquoi, du 1er juin 15 septembre de chaque année, un niveau de veille saisonnière est activé, conformément au plan ORSEC « vagues de chaleur ».

Dans ce cadre, le 12 mai dernier, le Préfet du Puy-de-Dôme a pris l’attache de l’ensemble des maires du département afin de leur rappeler le dispositif national mis en place, l’activation de la veille saisonnière au 1er juin, leur rôle en termes de prévention et de lutte contre les conséquences sanitaires de tels épisodes météorologiques. Un guide de recommandations et bonnes pratiques élaboré par la DGSCGC leur a ainsi été transmis.

S’agissant des épisodes météorologiques annoncés, les services de l’État poursuivent la surveillance des seuils bio-météorologiques produits par Météo-France. Dans le département du Puy-de-Dôme, ces seuils caractérisant des températures dites élevées ont été définies comme 19°C de nuit et 34°C de jour. Au-dessus, les températures sont jugées élevées. Si elles sont dépassées sur une période dépassant trois jours, l’épisode est alors caractérisé comme caniculaire.

En dessous de ces seuils de référence, un niveau intermédiaire dit « pic de chaleur » peut être déclenché lorsque la situation météorologique avoisine une situation caniculaire sans l’atteindre. Dans ce cas, et sur proposition de l’Agence régionale de Santé, la veille est renforcée et des mesures de précautions sont recommandées aux collectivités et aux établissements sociaux et médico-sociaux.

Les prévisions de Météo-France faisant état de températures pouvant prochainement constituer un « pic de chaleur », le Préfet a pris l’attache de l’Agence régionale de Santé, des services de l’État et de ses partenaires afin de s’assurer de l’actualisation des plans sectoriels et d’appeler au renforcement de la vigilance vis-à-vis des publics les plus fragiles (personnes âgées, enfants en bas âge, personnes en situation de handicap).

Une visioconférence de suivi, associant les associations d’élus et les chambres consulaires, sera organisée ce vendredi afin de faire point de situation.