Contenu

Ressource en eau : dégradation de la situation hydrologique nécessitant des mesures de restriction d’eau supplémentaires

 

Le Secrétaire général de la préfecture du Puy-de-Dôme a consulté à distance les 49 membres du comité départemental de l’eau (CDE) le 28 juillet 2022 compte-tenu de la dégradation de la situation hydrologique et de la nécessité d’enclencher des mesures de restriction plus importantes et plus généralisées. Cette consultation du comité fait suite à l’arrêté de restriction pris le 19 juillet 2022 plaçant en vigilance l’ensemble du département, le bassin Alagnon en alerte, les bassins Dore, Ance et Dordogne en alerte renforcée et le bassin Allier rive droite en crise.

Situation hydrologique : une situation très dégradée

Après un mois de juin marqué par deux épisodes de précipitations très importants (2 au 4 juin et 25 et 26 juin), les précipitations du mois de juillet à la station d’Aulnat ont été quasi-nulles. Elles s’élèvent à 2,4 mm soit 4,4 % de la normale mensuelle d’un mois de juillet.

Pour les 8 prochains jours, les températures maximales journalières devraient monter progressivement pour atteindre un maximum de 36 °C le 3 août 2022. Ensuite, elles sont susceptibles de se maintenir quelques jours au-dessus de 30 °C. Par ailleurs, si Météo-France prévoit quelques précipitions vendredi, la probabilité de précipitation pour les premiers jours d’août reste très faible.

Depuis le CDE du 19 juillet 2022 et en l’absence de précipitations, les débits des cours d’eau suivent une tendance globale de baisse.

Mesures de restriction : des mesures déclinées par zone et concernant tous les usages

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, de la nécessaire coordination avec les départements limitrophes concernant les bassins inter-départementaux, le Secrétaire général de la préfecture du Puy-de-Dôme a décidé, à l’issue des échanges avec les membres du CDE, de placer en :

  • niveau de vigilance : les zones Morge , Allier rive gauche amont et Sioule ;
  • niveau ALERTE : les zones axe Allier, Cher amont et Allier aval ;
  • niveau ALERTE RENFORCÉE : la zone Allier rive gauche moyen ;
  • niveau CRISE : les zones Allier Rive droite, Dore, Dordogne, l’Alagnon et Ance du nord

Ces mesures de restriction entreront en vigueur à compter du lundi 1er août 2022.

L’arrêté préfectoral définissant les mesures de préservation et de limitation provisoire de certains usages de l’eau est consultable ici : http://www.puy-de-dome.gouv.fr/arrete-en-vigueur-definissant-les-mesures-de-r2154.html (précisions des communes par zone hydrographique).

Le détail par commune est visualisable sur le site propluvia http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/ qui permet en temps réel de connaître les mesures de restriction en cours sur le territoire national et sur les zones hydrographiques du département.

Le franchissement de ces seuils enclenche la mise en place de restrictions graduées sur les prélèvements en eau sur le réseau d’eau potable et à partir des eaux superficielles et leurs nappes d’accompagnement. Globalement dans les zones en alerte les prélèvements doivent être abaissés de 25 % et dans les zones en alerte renforcée de 50 %. L’ensemble des acteurs du comité et notamment les collectivités, active pleinement le relai de l’information auprès de la population. Les acteurs économiques, notamment à travers les trois chambres consulaires, ont diffusé l’information largement auprès des entreprises, des industries et des agriculteurs, qui se sont organisés en tours d’eau sur certains secteurs, visant à diminuer la pression de prélèvement en irrigant à tour de rôle sur certains secteurs ou uniquement la nuit sur d’autres.

Pour les zones concernées par le seuil de crise, l’ensemble des usages non prioritaires de l’eau sont suspendus. Seuls les usages répondant aux exigences de santé, de salubrité publique, d’alimentation en eau potable et d’abreuvement sont autorisés à prélever dans les milieux qui doivent être préservés.

Certains usages peuvent faire l’objet d’exemption de restrictions dans des conditions bien spécifiques, listées dans l’arrêté cadre sécheresse auquel les usagers sont invités à se référer : http://www.puy-de-dome.gouv.fr/IMG/pdf/arrete_cadre_secheresse_63_20210587-2.pdf

L’ensemble des acteurs de l’eau est très vigilant sur la situation dégradée qui pourrait se poursuivre la semaine prochaine au regard des faibles probabilités de précipitations annoncées par Météo-France.

La mise en place de mesures de restrictions sur de nombreuses zones hydrographiques du département nécessite un engagement de tous dans le respect des mesures prises, de façon à éviter le passage au niveau supérieur dans les prochains jours ou semaines. Ainsi, afin de limiter autant que possible l’aggravation de la situation, la réalisation de toutes les économies d’usage de l’eau est nécessaire, quelle que soit l’origine de l’eau : eau potable, cours d’eau, puits, source, forage…

Rappel des 4 niveaux de mesures définis

  • seuil de vigilance : information et incitation des particuliers et des professionnels à faire des économies d’eau ;
  • seuil d’alerte : déclenchement de premières mesures de restriction pour certaines activités, voire des premières interdictions. Réductions également pour les usages économiques avec objectif de réduction de 25 % des prélèvements ;
  • seuil d’alerte renforcée : limitation progressive des prélèvements et renforcement substantiel des mesures de limitation ou de suspension des usages si nécessaire. Réductions également pour les usages économiques avec un objectif de réduction de 50 % ;
  • seuil de crise : toutes les mesures de restriction de prélèvements et rejets sont mises en œuvre. L’ensemble des usages non prioritaires de l’eau sont suspendus.

Annexe 1 : Carte du département avec classement des bassins

— 

Annexe 2 : Liste des communes selon les différents niveaux de restriction

Communes de la zone hydrographique en vigilance

Pour les communes riveraines de la rivière Allier, identifiées ci-dessous en grisé, le niveau de restriction s’appliquant aux prélèvements effectués à partir de la rivière Allier et/ou sa nappe d’accompagnement est déterminé par le niveau de restriction retenu pour la zone 1 – axe Allier.



Communes de la zone hydrographique en alerte

Pour les communes de la zone hydrographique n°1 – Axe Allier, le niveau d’alerte s’applique uniquement aux prélèvements effectués à partir de la rivière Allier et/ou sa nappe d’accompagnement. Pour les prélèvements qui ne sont pas effectués à partir de la rivière Allier et/ou sa nappe d’accompagnement, le niveau de restriction qui s’applique correspond au niveau de restriction de la zone d’appartenance de la commune.

Pour les communes riveraines de la rivière Allier, identifiées ci-dessous en grisé, le niveau de restriction s’appliquant aux prélèvements effectués à partir de la rivière Allier et/ou sa nappe d’accompagnement est déterminé par le niveau de restriction retenu pour la zone 1 – axe Allier.


Communes des zones hydrographiques en alerte renforcée

Pour les communes riveraines de la rivière Allier, identifiées ci-dessous en grisé, le niveau de restriction s’appliquant aux prélèvements effectués à partir de la rivière Allier et/ou sa nappe d’accompagnement est déterminé par le niveau de restriction retenu pour la zone 1 – axe Allier

Communes des zones hydrographiques en crise

Pour les communes riveraines de la rivière Allier, identifiées ci-dessous en grisé, le niveau de restriction s’appliquant aux prélèvements effectués à partir de la rivière Allier et/ou sa nappe d’accompagnement est déterminé par le niveau de restriction retenu pour la zone 1 – axe Allier.



— 

Annexe 3 : Mesures de restrictions par secteurs selon les différents niveaux de restriction

Catégorie d’usagers : Activité agricole, horticole et piscicole

Catégorie d’usagers : Industriels, artisans, commerçants, BTP

Catégorie d’usagers : Collectivités et services publics

Catégorie d’usagers : Particuliers

Catégorie d’usagers : Autres