Contenu

Présentation du Pacte de responsabilité : 3 réunions dans le Puy-de-Dôme

 

les 23 juin et les 9 et 10 juillet, Michel FUZEAU Préfet de la région Auvergne, a présenté en compagnie des représentants de la direction régionale des finances publiques, de l’URSSAF et de la BPI, les principales mesures du Pacte de responsabilité

 

En Auvergne, une série de réunions était organisées afin de présenter le pacte aux partenaires sociaux et aux entreprises. Dans le Puy-de-Dôme, la réunion du 23 juin à l’IFMA a marqué le début d’une série de présentations. Deux autres présentations, le 9 juillet à Thiers et le 10 juillet à Issoire, ont été organisées afin de toucher tout le territoire départemental.

Ce sont ainsi près de 200 acteurs du territoires, chef d’entreprises et partenaires économiques, qui ont participé aux trois réunions.

Le pacte de responsabilité et de solidarité a pour objectifs de relancer la croissance et l’emploi, en accélérant les créations d’emplois des entreprises et en augmentant le pouvoir d’achat des foyers modestes. Pour cela il déploie des mesures financières et de simplification qui s’adressent aux entreprises et aux ménages, en complément des politiques actuelles de soutien à la compétitivité et à l’emploi.

Ainsi, près de 30 000 entreprises du Puy-de-Dôme sont concernées par les dispositifs financiers de crédit d’impôts pour la compétitivité et l’emploi (CICE), déjà en place depuis 2013, d’allègement de charges patronales et de cotisations famille ou encore par la suppression progressive de la contribution sociale de solidarité des sociétés.

Ces mesures financières s’accompagnent de nombreuses simplifications destinées à faciliter la gestion des entreprises : en matière de normes, mais également sur les plans fiscal et social.

Le Pacte s’adresse aussi aux salariés et aux ménages, et se concentre sur l’augmentation des salaires de moins de 1500 euros, qui bénéficieront de 500 € par an supplémentaires grâce à une baisse des cotisations salariales, sur l’allègement voire l’exonération de l’impôt sur le revenu, et sur la revalorisation des prestations sociales pour les plus fragiles : retraités et bénéficiaires du RSA notamment.

En retour, des engagements sont attendus des partenaires sociaux pour la mise en œuvre du Pacte et des entreprises, qui devront créer des emplois et investir afin de contribuer à la compétitivité nationale.

Ce pacte, annoncé par le Président de la République en janvier dernier, constitue une nouvelle étape de la politique du Gouvernement pour relancer la croissance et l’emploi en France. Son objectif est de créer, à terme, près de 500 000 emplois. Il complète les dispositifs déjà en place pour soutenir les entreprises et l’emploi : crédit d’impôt innovation, contrats de génération et emplois d’avenir en particulier.

en savoir plus