Contenu

Pollution de la rivière du Bédat par des matières hydrocarbures

 

Pollution de la rivière du Bédat par des matières hydrocarbures – point de situation le mercredi 16 novembre 2022, à 16h00

Hier, une pollution par des matières hydrocarbures (phénomènes d’irisation à la surface de l’eau sur 1,5 km et odeurs) a été constatée sur la rivière du Bédat, sur la commune de Gerzat.

Dès signalement, les équipes du SDIS se sont déployées sur le site pour mettre en œuvre leurs moyens techniques de lutte contre la pollution chimique afin de neutraliser la pollution, à l’aide de boudins absorbants et d’une écrémeuse qui collecte les produits en suspension.

En fin de matinée, ce jour, les moyens SDIS ont été désengagés (13 sapeurs-pompiers mobilisés et 7 engins), les opérations de pompage des matières hydrocarbures étant assurées dès lors par une entreprise privée mandatée par la société BOLLORE ENERGY.

L’Agence régionale de Santé a confirmé que le réseau d’eau potable n’a pas été touché par cet évènement.

Par précaution, le Préfet du Puy-de-Dôme rappelle que la pêche reste interdite sur ce cours d’eau durant cette période de l’année.

À ce stade, il n’a pas été constaté de mortalité piscicole.

S’agissant de l’incident technologique, les services de l’UD-DREAL restent en lien avec l’exploitant BOLLORE ENERGY. Celui-ci a engagé des moyens propres de captation des hydrocarbures sur la rivière du Bédat et mène des investigations complémentaires afin de déterminer les mesures à mettre en œuvre pour traiter la pollution présente.

En parallèle, la municipalité a informé sa population riveraine du Bédat.

Le Préfet du Puy-de-Dôme remercie les équipes du SDIS63 pour leur mobilisation et reste vigilant en lien avec l’ensemble des partenaires et les élus concernés.


Pollution de la rivière du Bédat par des matières hydrocarbures – point de situation le mardi 15 novembre 2022, à 15h00

Dès signalement, les équipes du SDIS se sont déployées sur le site pour mettre en œuvre leurs moyens techniques de lutte contre la pollution chimique afin de neutraliser la pollution, à l’aide de boudins absorbants et d’une écrémeuse qui collecte les produits en suspension.

En parallèle, les services de la direction départementale des territoires compétente en matière de police de l’eau et l’Office français de la biodiversité ont été informés.

En lien avec Clermont Auvergne Métropole, compétente pour la gestion des milieux aquatiques, les services de l’État effectuent des recherches pour confirmer l’origine de cette pollution. Hier, une fuite d’hydrocarbure avait été constatée sur une vanne du site de BOLLORE ENERGY, à Gerzat. Celle-ci avait été arrêtée dans la journée. S’agissant de cet incident technologique, les services de la DREAL restent en lien avec l’exploitant. Une expertise est en cours.

À ce stade, il n’a pas été constaté de mortalité piscicole.

Le Préfet du Puy-de-Dôme reste vigilant quant au suivi de cet évènement en lien avec l’ensemble des services de l’État compétents (UD-DREAL, DDT, OFB, ARS). Il tient également informées les municipalités situées le long du Bédat, à savoir Gerzat, Saint-Beauzire Chappes, Entraigues, Sainte-Laure et Maringues.