Contenu

Influenza aviaire : mise en place de zones et de mesures de gestion dans le Puy-de-Dôme

 

Un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) vient d’être confirmé hier dans une basse-cour sur la commune de Flayat, dans le département de la Creuse.

Pour éviter tout risque de diffusion du virus à d’autres élevages commerciaux ou non commerciaux, des zones réglementées ont été mises en place :
• une zone de protection (ZP) de 3 km, qui ne concerne que le département de la Creuse ;
• une zone de surveillance (ZS) de 10km qui concerne 3 communes du Puy-de-Dôme ;
• une zone réglementée supplémentaire (ZRS), dans un rayon de 20 km, qui concernent 13 communes du département du Puy-de-Dôme.

Les communes puydômoises concernées par la zone de 10 km sont : FERNOEL, GIAT et VERNEUGHEOL.

Les communes concernées par la zone des 20 km, outre les trois communes citées précédemment sont : BOURG-LASTIC, BRIFFONS, LA CELLE, CONDAT-EN-COMBRAILLE, HERMENT, LASTIC, MESSEIX, PUY-SAINT-GULMIER, SAINT-AVIT, SAINT-ETIENNE-DES-CHAMPS, SAINT-GERMAIN-PRES-HERMENT, SAUVAGNAT, VOINGT.

Dans ces périmètres, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques. En particulier, les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogations accordées par la direction départementale de la Protection des Populations (DDPP). La surveillance est également renforcée par la réalisation d’autocontrôles qui sont rendus obligatoires par arrêté préfectoral.
Retrouvez ci-après l’arrêté préfectoral pris par le Préfet du Puy-de-Dôme : https://www.puy-de-dome.gouv.fr/influenza-aviaire-mise-en-place-de-zones-et-de-a9816.html

La zone de surveillance (ZS) est mise en place pour une durée minimale de 30 jours et sera maintenue jusqu’à stabilisation de la situation. La zone réglementée supplémentaire (ZRS) est levée le même jour que la zone de surveillance.

En cas de doute sur la santé de vos animaux, contactez votre vétérinaire sanitaire ou la DDPP au 04.73.42.14.85.

D’une manière générale, et afin de limiter la diffusion du virus, qui peut avoir d’importantes conséquences économiques et de souveraineté alimentaire, il est rappelé à l’ensemble des professionnels de la filière volaille et aux particuliers que le niveau de risque épizootique vis-à-vis de l’IAHP est passé en niveau « élevé » depuis le 11 novembre dernier. Cette situation entraîne l’application de mesures renforcées de prévention pour les élevages avicoles et les basses-cours sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Pour tous les acteurs de la filière, il s’agit de respecter strictement les mesures de biosécurité (notamment la mise à l’abri), sur l’ensemble du département et de rester extrêmement vigilants pour empêcher le virus d’entrer dans les élevages via la faune sauvage, les activités humaines. Il s’agit également d’éviter sa diffusion entre élevages. Les mêmes recommandations s’adressent aux particuliers détenteurs d’oiseaux de basse-cour et d’ornement.

Pour de plus amples informations sur les mesures de biosécurité, vous pouvez utilement vous référer au site : https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels-et-les-particuliers

Les services départementaux de l’État seront amenés à réaliser des contrôles sur le respect des mesures applicables du fait de l’élévation du niveau de risque. Une réduction des indemnisations en cas de non-respect par les éleveurs des règles en vigueur sera également mise en œuvre.

La surveillance de la mortalité de l’avifaune sauvage est également renforcée et la découverte d’oiseaux sauvages morts doit faire l’objet d’une déclaration à :
• l’Office Français de la Biodiversité (OFB) Tél : 04.73.16.26.00 ;
• la Fédération départementale des chasseurs du Puy-de-Dôme Tél : 04.73.74.63.50

Pour rappel, ce virus n’est pas transmissible à l’Homme, ni par contact avec les oiseaux, ni par consommation de viande de volailles ou d’œufs.

Retrouvez ici l’arrêté préfectoral préfectoral déterminant une zone réglementée suite à une déclaration d’infection d’influenza aviaire hautement pathogène : arrete prefectoral 230109 (format pdf - 737.6 ko - 10/01/2023)