Contrat de relance et de transition écologique (CRTE)

Contenu

CRTE de Mond’Arverne : réunion du 1er comité de pilotage

 

Ce jeudi 23 juin, Laurent Lenoble, secrétaire général de la préfecture du Puy-de-Dôme, sous-préfet de l’arrondissement de Clermont-Ferrand et Pascal Pigot, président de Mond’Arverne Communauté, ont co-présidé le premier comité de pilotage du contrat de relance et de transition écologique (CRTE), signé le 9 juillet 2021.

Conclu pour une durée de 6 ans, ce CRTE est la traduction de l’ambition d’un projet de territoire. La transition écologique et la cohésion territoriale sont la colonne vertébrale de ce contrat, qui s’appuie sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs territoriaux et fait la synthèse de tous les dispositifs d’aménagement du territoire (ex. : petites villes de demain) et de tous les soutiens publics mobilisés par l’État et ses opérateurs.

Ce premier comité de pilotage a notamment été l’occasion de faire le point sur les financements mobilisés par l’État en 2021, de rappeler en quoi la réduction de la consommation d’énergie est aujourd’hui un véritable enjeu pour la résilience des territoires et d’entériner les premières actions soutenues en 2022, au titre des dotations de soutien à l’investissement local et d’équipement des territoires ruraux.

Un premier avenant au CRTE a été signé pour matérialiser l’ambition de Mond’Arverne Communauté en faveur de la ruralité et de ses habitants (le contrat est ainsi renommé CRRTE, comme contrat de ruralité, de relance et de transition écologique) ou encore pour permettre l’éligibilité à un financement d’État des syndicats intercommunaux qui contribuent à l’atteinte des objectifs prioritaires du contrat, notamment de transition écologique.