Contenu

Ressource en eau : dégradation de la situation hydrologique nécessitant des mesures de restriction d’eau supplémentaires

 

Le secrétaire général de la préfecture du Puy-de-Dôme a réuni le comité départemental de l’eau le 19 juillet 2022 compte-tenu de la dégradation de la situation hydrologique et de la nécessité d’enclencher des mesures de restriction plus importantes et plus généralisées. Ce comité fait suite à l’arrêté de restriction pris le 13 juillet 2022 plaçant en vigilance l’ensemble du département et les deux bassins de l’Ance et de l’Alagnon en alerte.

Situation hydrologique : une situation très dégradée

Les moyennes mensuelles des températures des six premiers mois de l’année 2022 sont supérieures aux normales de saison et Météo-France indique que l’anomalie de température est de +2° C. En termes de pluviométrie, malgré les pluies abondantes du 25 et 26 juin, la situation hydrologique s’est rapidement dégradée du fait du déficit hydrique antérieur et d’une absence de précipitations depuis plus de 15 jours.
Les conditions météorologiques se sont traduites par une très forte baisse des débits en particulier depuis le 10 juillet. Les niveaux des nappes de la Chaîne des Puys sont bas avec une tendance à la baisse et les niveaux de la nappe alluviale de l’Allier affichent des valeurs historiquement basses.

Les niveaux des cours d’eau sont bas à très bas, notamment sur le Sud et l’Est du département où des mesures graduées de restriction ont été décidées.

Mesures de restriction : des mesures déclinées par zone et concernant tous les usages

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, de la nécessaire coordination avec les départements limitrophes concernant les bassins inter-départementaux, le secrétaire général de la préfecture du Puy-de-Dôme a décidé, à l’issue des échanges en CDE, de placer en :
niveau de vigilance : les zones Allier, Allier Aval, Morge, Allier Rive Gauche moyen, Sioule, Cher amont ;
niveau ALERTE  : la zone Alagnon ;
niveau ALERTE RENFORCÉE  : les zones Dore, Ance et Dordogne ;
niveau CRISE  : la zone de l’Allier rive droite.
Ces mesures de restriction entreront en vigueur à compter du mercredi 20 juillet 2022.

À noter, la zone Allier Rive gauche moyen est maintenue au niveau de vigilance jusqu’au vendredi 22 juillet 2022 puis sera placée au niveau d’alerte à compter du samedi 23 juillet.

L’arrêté préfectoral définissant les mesures de préservation et de limitation provisoire de certains usages de l’eau est consultable ici : http://www.puy-de-dome.gouv.fr/arrete-en-vigueur-definissant-les-mesures-de-r2154.html (précisions des communes par zone hydrographique).
Le détail par commune est visualisable sur le site propluvia http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/ qui permet en temps réel de connaître les mesures de restriction en cours sur le territoire national et sur les zones hydrographiques du département.

Le franchissement de ces seuils enclenche la mise en place de restrictions graduées sur les prélèvements en eau sur le réseau d’eau potable et à partir des eaux superficielles et leurs nappes d’accompagnement.
Pour les zones concernées par le seuil de crise, l’ensemble des usages non prioritaires de l’eau sont suspendus. Seuls les usages répondant aux exigences de santé, de salubrité publique, d’alimentation en eau potable et d’abreuvement sont autorisés à prélever.

Certains usages peuvent faire l’objet d’exemption de restrictions dans des conditions bien spécifiques, listées dans l’arrêté cadre sécheresse auquel les usagers sont invités à s’y référer : http://www.puy-de-dome.gouv.fr/IMG/pdf/arrete_cadre_secheresse_63_20210587-2.pdf

L’ensemble des acteurs de l’eau est très vigilant sur la situation dégradée qui pourrait se poursuivre la semaine prochaine au regard des faibles probabilités de précipitations annoncées par Météo-France.
La mise en place de mesures de restrictions sur de nombreuses zones hydrographiques du département nécessite un engagement de tous dans le respect des mesures prises, de façon à éviter le passage au niveau supérieur dans les prochains jours ou semaines. Ainsi, afin de limiter autant que possible l’aggravation de la situation, la réalisation de toutes les économies d’usage de l’eau est nécessaire, quelle que soit l’origine de l’eau : eau potable, cours d’eau, puits, source, forage…

Classement des bassins hydrographiques