Les lauréats et bénéficiaires dans le Puy-de-Dôme

Contenu

Appel à manifestation d’intérêt avenir montagnes mobilités - 3 projets lauréats dans le département

 

Le 5 mars dernier, depuis Les Orres (05), le Premier ministre a annoncé 32 nouveaux territoires accompagnés par Avenir montagnes. Au total, 62 territoires sont désormais soutenus dans l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie touristique diversifiée et durable.

Le plan Avenir montagnes porte une ambition forte : construire un modèle touristique à la fois plus diversifié et plus durable pour les territoires de montagne. Pour poursuivre son déploiement, le Premier ministre a annoncé, le 5 mars dernier, 30 nouveaux territoires bénéficiaires. Ils seront accompagnés par l’État dans l’élaboration et la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie touristique adaptée aux enjeux écologiques. Au total, 62 territoires sont, aujourd’hui, soutenus dans l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie touristique diversifiée et durable.

Les lauréats bénéficient :

  • d’un chef de projet par an (base forfaitaire de 60 000 euros annuels) pendant deux ans ;
  • de l’accès à une offre de services en ingénierie d’une vingtaine de partenaires ;
  • d’une animation et d’un partage d’expérience au niveau national et par massif.

Pour accompagner les collectivités dans la définition d’un nouveau modèle de développement, l’ANCT apporte un appui opérationnel en ingénierie, à travers Avenir montagnes ingénierie.

Celui-ci mobilise 31 M€ sur trois dispositifs adaptés aux enjeux des territoires de montagne : Avenir montagnes ingénierie, Avenir montagnes mobilités et France tourisme ingénierie.

Dans le Puy-de-Dôme, 3 projets sont lauréats :
- Les Monts qui pétillent : éspace de coopération. Il s’agit de la création d’un espace de coopération entre les acteurs de la mobilité et l’association des Monts qui pétillent. L’objet de cet espace de dialogue est de pouvoir réunir l’ensemble des acteurs autour d’une thématique commune, la mobilité, pour proposer des actions qui soient les plus pertinentes possibles et adaptées aux besoins du territoire. Au-delà de ce volet participatif, l’association se veut être un relais à la fois des habitants et des instances décisionnelles (autorités organisatrices de la mobilité notamment).
- Plaine Limagne : offre de mobilité durable et adaptée. La communauté de communes Plaine Limagne souhaite s’engager dans une stratégie de mobilité au travers d’un plan de mobilité simplifié (PDMs). La collectivité envisage également de réaliser une étude d’opportunité sur le maintien de son service de transport à la demande. Il est aussi prévu la mise en place d’une expérimentation d’un service de covoiturage pendant un an.
- Pays de Saint Eloy : smart en pays de Saint Éloy. Le projet SMART de la communauté de communes pays de Saint-Éloy ambitionne de proposer des solutions de mobilité adaptées à son contexte rural. Plusieurs solutions sont ainsi envisagées (évolution du dispositif Covoit’ santé en Covoit’Éloy Solidaire, création d’un tiers-lieu sur le site de la maison de l’entrepreneur, achat d’un véhicule électrique pour une expérimentation du covoiturage solidaire).

Ces territoires de montagne bénéficieront d’un soutien technique et financier, à hauteur de 324 988 €, pour leurs projets innovants de mobilités

Retrouvez le dossier de presse

Les résultats de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) Avenir Montagnes Mobilités ont été annoncés le 21 octobre 2022 et comprennent deux projets lauréats pour le département du Puy-de-Dôme. L’objectif de l’AMI est d’accompagner des projets permettant de développer l’expérimentation de services de mobilités durables, innovants et de proximité.

- Tous mobiles, le réseau solidaire : le dossier porté par la plateforme mobilité 63 (PFM 63) ambitionne de proposer un nouveau service de transport, à visée sociale, dans le but de favoriser l’insertion professionnelle et de réduire la précarité. Ce service s’est construit autour d’un projet que les habitants intéressés ont pu s’approprier lors de réunions d’échanges. À ce titre, le porteur mentionne qu’en cas d’impossibilité à trouver un covoitureur disponible, un transport professionnel (par des structures de l’insertion) sera mis à disposition au même tarif que le covoiturage.
Coût du projet : 387 174 €. Montant de la subvention demandé : 193 587 €.

- Bouquet d’expérimentations pour la transition des mobilités dans les territoires périphériques et l’agglomération clermontoise : le dossier de candidature du SMTC comprend 4 actions ayant pour objectif d’améliorer la pratique d’une mobilité plus durable pour les usagers concernés :
• La mobilité durable au sein d’un projet d’établissement (collège Marc Bloch de Cournon d’Auvergne).
• La co-construction de solutions de mobilité avec les communes périphériques peu denses (communes à l’ouest prioritairement).
• Des Plans de Mobilité Employeur en Commun pour les zones d’activités périphériques de l’agglomération (ZA Champ Lamet à Pont-du-Château et ZA de Cournon d’Auvergne ).
• Un bus des mobilités en milieu périurbain et rural.
Coût du projet : 533 120 €. Montant de la subvention demandé : 200 000 €.