Les lauréats et bénéficiaires dans le Puy-de-Dôme

Contenu

3 nouveaux projets alimentaires territoriaux (PAT) sélectionnés dans le Puy-de-Dôme

 

À l’heure où la reconquête de notre souveraineté alimentaire est une nécessité et l’appel à davantage de produits frais et locaux grandissant, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a présenté 86 nouveaux lauréats de l’appel à projets pour l’émergence de projets alimentaires territoriaux qui viennent s’ajouter aux 65 déjà présentés en mars dernier.

Les projets alimentaires territoriaux (PAT) sont des projets collectifs ayant pour objectifs de relocaliser l’agriculture et l’alimentation et de développer une alimentation durable et de qualité accessible à tous dans les territoires en soutenant notamment les circuits courts ou les produits locaux et de qualité, notamment bios, dans les cantines, etc.
Issus de la Loi d’avenir pour l’agriculture qui encourage leur développement depuis 2014, ils jouent un rôle capital pour accélérer la transition agricole et alimentaire dans les territoires, en rapprochant les producteurs, les transformateurs, les distributeurs, les collectivités territoriales et les consommateurs.

Parmi les nouveaux lauréats figurent 3 projets puydômois :
• PAT de l’Agglo Pays d’Issoire (Issoire)
• PAT des Combrailles (Saint-Gervais-d’Auvergne)
• PAT du Massif du Sancy
Ces trois nouveaux PAT viennent compléter le PAT déjà reconnu en 2017 du Grand Clermont – PNR Livradois Forez, couvrant ainsi la majeure partie du territoire.

Depuis le début de l’année, le soutien inédit du plan de relance a permis de financer la création et la consolidation de 151 PAT sur l’ensemble du territoire. L’objectif fixé d’au moins un projet alimentaire territorial par département d’ici 2023 est aujourd’hui quasiment atteint avec près 300 PAT labellisés au total sur 98 des 101 départements français.

L’appel à projets annuel du PNA (programme national pour l’alimentation) pour l’émergence de ces initiatives a pu être doté au total de 14 millions d’euros grâce au soutien du plan France Relance, soit une multiplication par 7 de son budget initial. Il est cofinancé par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, le Ministère de Solidarité et de la Santé et l’ADEME.

Pour aller plus loin sur les projets alimentaires territoriaux : https://www.gouvernement.fr/connaissez-vous-les-projets-alimentaires-territoriaux