Contenu

Vulcania devient le premier site puydômois à obtenir le label sécuri-site

 

La sécurité est un enjeu important pour les sites de loisirs, d’attraction et culturels.

Dans un contexte toujours sensible, le parc Vulcania est le premier site du Puy-de-Dôme à obtenir le Label Sécuri-Site.

 

La signature de la convention attribuant ce label a eu lieu au parc ce vendredi 22 juin entre Brice HORTEFEUX, Président de Vulcania, Jacques BILLANT, Préfet du Puy-deDôme, Philippe COULON, Maire de Saint Ours les Roches et le Général Philippe OTT, commandant du groupement de gendarmerie départementale du Puy-de-Dôme.

Ce label est l’aboutissement de la démarche proactive de Vulcania, actant un partenariat engagé dès l’été 2017 dans le cadre du plan national de relance du tourisme entre le parc, la préfecture, la gendarmerie, et la municipalité.

L’objectif de cette convention est d’optimiser la coopération et les équipements en matière de sécurité et de sûreté pour les visiteurs et les employés du parc.

« Nous sommes convaincus de l’importance du sentiment de sécurité pour l’attractivité de notre destination. Vulcania travaille depuis plusieurs années déjà, en interne et en étroite collaboration avec les forces de l’ordre, pour offrir un standard de sécurité optimal » a indiqué Grégory Mouilleseaux, Directeur de Vulcania.

« Cette labellisation témoigne de notre engagement fort afin d’assurer la sécurité sur le parc. Conséquence : d’importants investissements en moyens humains et financiers au service de nos visiteurs » a souligné Brice Hortefeux, Président de Vulcania.

Concrètement, le renforcement de la sécurité détaillé par Jacques BILLANT, Préfet du Puy-de Dôme se traduit par, d’une part, la possibilité d’adapter les dispositifs de sécurité à l’évolution des menaces et de la fréquentation du site : développement de la vidéoprotection, mise en place d’un dispositif de sécurité interne renforcé, affectation de moyens adaptés par la gendarmerie (engagement de patrouilles VTT, mobilisation de réservistes…) et déploiement de moyens supplémentaires dans le cadre du plan Vigipirate (renforts ponctuels de militaires de l’opération Sentinelle). D’autre part, le site poursuivra l’organisation d’exercices de sécurité réguliers permettant une préparation conjointe des équipes du parc et des forces de sécurité.

La convention Sécuri-Site formalise cette coopération renforcée entre acteurs et constitue un signal fort de l’engagement de l’État aux côtés des professionnels du tourisme pour garantir la sécurité sur les sites touristiques majeurs du département.

D’autres conventions sont en préparation sur quatre autres sites touristiques du département identifiés par les forces de sécurité.