Contenu

Visite d’un centre d’accueil des enfants des soignants

 

Depuis le début de la crise du Covid-19, les soignants sont mobilisés dans la lutte contre le virus. La garde de leurs enfants et de ceux des forces de sécurité mobilisées en 1ère ligne a été l’une des priorités de l’État.

 

Ces enfants ont pu être accueillis au sein de plusieurs crèches et écoles restées ouvertes sur tout le territoire départemental.

Pendant les vacances scolaires de printemps, il a été prolongé et des accueils de vacances se sont mis en place, dans ces mêmes écoles.

À ce jour, ce dispositif a permis l’accueil de 150 enfants (maternelles et élémentaires) et 15 collégiens pendant la période scolaire. 153 enfants en semaine et 102 uniquement les mercredis ont été accueillis durant les temps périscolaires. Pour les vacances, jusqu’à 205 (dont 4 enfants des personnels des forces de l’ordre) enfants ont été accueillis.

Sur la responsabilité des collectivités

La mise en place de ces accueils s’est appuyée sur les services de l’État, plus particulièrement la Direction départementale de la cohésion sociale et l’Éducation nationale. Olivier Maurel, sous-préfet de Riom a été chargé par la Préfète d’animer et de coordonner le dispositif.

Ces accueils n’auraient pu être organisés sans le concours des collectivités locales impliquées dès le début, pour l’accueil durant la période scolaire, les présidents d’EPCI et les maires ont organisé rapidement la prise en charge des enfants pendant les vacances scolaires. Les équipes d’animateurs sont quant à elles restées mobilisées pour encadrer l’accueil de ces enfants prioritaires.

La CAF du Puy-de-Dôme a aussi eu un rôle important en étant un véritable facilitateur grâce en particulier au site « mon-enfant.fr ».

Visite d’un centre de vacances à Thiers

Anne-Gaëlle BAUDOUIN-CLERC, préfète du Puy-de-Dôme, a visité ce matin l’un de ces centres de vacances au sein du groupe scolaire Émile Zola à Thiers.

Cette visite est l’occasion pour la préfète de remercier la mairie de Thiers ainsi que la communauté de commune Thiers Dore et Montagne pour avoir contribué à la mise en place de cet accueil. Cela s’inscrit dans leur politique déjà très volontariste en matière de périscolaire et de parcours éducatif.

À l’issue de cette visite, la préfète a tenu à « remercier chaleureusement tous les acteurs – services de l’État, Éducation nationale, élus locaux, CAF, animateurs – qui ont permis la mise en place de ce dispositif dans le département, dispositif se révélant être un véritable appui pour les personnels soignants. »