Contenu

Une nouvelle convention de renouvellement urbain pour le centre ancien de Thiers

 

Anne-Gaëlle BAUDOUIN-CLERC, Préfète du Puy-de-Dôme, représentant l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) et l’Agence nationale de l’habitat (Anah) , le Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le Président de Thiers Dore et Montagne, le Maire de Thiers, Action Logement et la Caisse des Dépôts ont signé le 12 juin 2019 la convention pluriannuelle de renouvellement urbain du quartier politique de la ville du centre ancien de Thiers.

La séance de signature a été suivi d’une visite du centre ancien de Thiers.

Le nouveau programme de renouvellement urbain, porté par la communauté de communes Thiers Dore et Montagne, en lien avec la ville de Thiers, complète les interventions réalisées depuis 2007, en vue de poursuivre le changement d’image du centre ancien, d’en augmenter l’attractivité et ainsi d’en favoriser la mixité sociale et fonctionnelle.

Il traduit la volonté de renforcer la dynamique du centre ancien pour lui redonner son rôle de centralité et réaffirmer sa fonction résidentielle au sein de la communauté de communes.

Signature de la convention pluriannuelle de renouvellement urbain du quartier politique de la ville du centre ancien de Thiers

Ce nouveau programme devrait permettre l’engagement de près de 27 millions d’euros de travaux, avec un engagement financier de l’ANRU de 2,5 millions d’euros, de l’Anah de 4,7 millions d’euros dans le cadre de l’OPAH-RU signé le 12 octobre 2018 et de la Caisse des Dépôts pour 151 000 euros.

Les collectivités participent également au financement du programme. Ainsi, le Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes intervient à hauteur de 5 millions d’euros, les participations de Thiers Dore et Montagne et de la ville de Thiers s’élèvent respectivement à 7,5 millions d’euros et 2,4 millions d’euros.

Dans le cadre du précédent programme de rénovation urbaine signé en 2007, 47 opérations ont été réalisées : la ville de Thiers a réalisé des aménagements d’espaces publics (voiries, places), les bailleurs sociaux ont réhabilité leur patrimoine et ils ont participé à des réhabilitations lourdes d’immeubles d’habitat dégradé. Le concours financier apporté par l’ANRU pour les 47 opérations a été de 10,53 millions d’euros, pour un montant global de 47 millions d’euros de travaux.

Au niveau national, pour la période 2014-2024, le nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU) est doté de 10 milliards d’euros. Il vise à requalifier durablement les quartiers prioritaires de la politique de la ville en priorisant ceux dont les dysfonctionnements urbains sont les plus importants. Complétant les contrats de ville, le NPNRU soutient les projets urbains des collectivités portant sur 216 quartiers classés au titre de la politique de la ville (QPV) d’intérêt national et 264 QPV d’intérêt régional – comme c’est le cas pour Thiers. Ce nouveau programme a bénéficié d’une accélération importante ces derniers mois. Entre mai 2018 et avril 2019, l’ANRU et ses partenaires ont approuvé la moitié des projets de renouvellement urbain, 5,7 milliards d’euros sont ainsi mis à disposition des collectivités territoriales et des bailleurs sociaux pour engager les chantiers de transformation de ces quartiers.