Contenu

Un nouveau projet d’aménagement cyclable subventionné par l’État dans le département

 

Depuis 2018, le Gouvernement porte l’ambition de faire du vélo un mode de transport privilégié. L’objectif est de tripler la part modale du vélo dans les déplacements du quotidien d’ici 2024, en passant de 3% à 9%. Pour y parvenir, le plan « vélo et mobilités actives » s’articule autour de quatre grandes orientations : la sécurisation des déplacements à vélo, la lutte contre le vol, la mise en place d’un cadre incitatif notamment fiscal, et la promotion d’une véritable culture du vélo.

Parmi les mesures clés, le Gouvernement a annoncé en 2018 la mobilisation inédite de 350 millions d’euros sur sept ans pour la création d’un « Fonds mobilités actives » permettant de développer les infrastructures cyclables, avec un cofinancement entre l’État et les collectivités.

Dans ce cadre, 12 nouveaux projets viennent d’être retenus par Pascal Mailhos, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, pour une aide de l’État de plus de 8,7 millions d’euros. Il s’agit de l’aménagement de passerelles, d’itinéraires de pistes cyclables ou de voies vertes en milieu urbain ou naturel, permettant de sécuriser, d’améliorer et de rendre accessibles au plus grand nombre les parcours cyclistes.
Dans le Puy-de-Dôme, un projet a été retenu, celui du conseil départemental pour l’aménagement du pont métallique de Dallet pour les modes actifs (commune de Mur-sur-Allier) pour un montant attribué de 690 600€.

Depuis le lancement du « Fonds mobilités actives », 243 kilomètres de voies cyclables ont été subventionnés par l’État en Auvergne-Rhône-Alpes pour un total de 40,7 millions d’euros. Au plan national, 215 millions d’euros ont déjà engagés en trois ans, avec des résultats concrets illustrés par une hausse de 30% de l’étendue du réseau cyclable sécurisé.