Contenu

Un exercice attentat dans les écoles, collèges et lycées du département

 

Un exercice de sécurité civile s’est déroulé ce jeudi 29 novembre dans les 700 écoles et établissements scolaires du Puy-de-Dôme.

 

L’objectif de cet exercice d’ampleur inédite était de tester la chaîne d’alerte des établissements et la mise en œuvre de leurs plans particuliers de mise en sûreté (PPMS*). Ainsi le scénario de l’exercice prévoyait-il le confinement des élèves suite à la détection de menaces crédibles d’attentat contre le milieu éducatif.

Si ces menaces étaient évidemment fictives, la mise à l’abri des élèves et des personnels éducatifs, administratifs et techniques s’est déroulée dans des conditions réelles jusqu’à la levée de la menace.

Cet exercice piloté conjointement par l’autorités préfectorale et rectorale a permis de tester, en lien avec les forces de sécurité et de secours du département, l’efficience des PPMS avec pour objectif d’améliorer et au besoin d’adapter les mesures de protection des établissements scolaires.

La mobilisation des directeurs d’école, des chefs d’établissement, des personnels enseignants, administratifs et techniques et des élèves a été déterminante pour la réussite de cet exercice. Si le scénario privilégié était celui d’une alerte attentat, les PPMS sont un outil précieux pour faire face à toutes sortes d’événements graves nécessitant d’organiser une protection des élèves, avant l’arrivée des forces de sécurité et de secours.

La préfecture et le rectorat de l’académie de Clermont-Ferrand remercient vivement tous les acteurs impliqués dans cet exercice.

*Pour rappel :
Le plan particulier de mise en sûreté (PPMS) doit permettre la mise en œuvre des mesures de sauvegarde des élèves et des personnels, adaptées à la situation précise de chaque établissement scolaire, en attendant l’arrivée des secours ou le retour à une situation normale.

photo credit : Coastal Elite Halifax-Dartmouth Ferry Pictograms via photopin (license)