Contenu

Suivi hydrologique : comités de pilotage 2018

 

Au cours de la période estivale, 3 comités de suivi hydrologique ont été réunis :

  • le 2 juillet 2018, sous la présidence de Monsieur le Préfet du Puy-de-Dôme, pour préparer la saison d’étiage en dehors de la crise,
  • le 9 août 2018, sous la présidence de Madame la Secrétaire Générale, pour proposer les premières mesures de restriction,
  • le 28 septembre 2018, sous la présidence de Monsieur le Préfet du Puy-de-Dôme, pour adapter les mesures de restrictions à la situation.

Jusqu’à la fin du mois de juillet, les principaux cours d’eau avaient leurs débits supérieurs à leurs débits objectifs d’étiage (DOE), ce qui permettait au département du Puy-de-Dôme de ne pas nécessiter de mesures de restriction des usages de l’eau. Cependant, certains petits cours d’eau voyaient leurs débits se réduire de manière importante, parfois en dessous de leurs débits réservés, interdisant ainsi les prélèvements (Dore, Eau-Mère, Litroux). Des premiers à-secs ont été constatés au cours du mois de juillet sur le secteur de Riom.
Depuis début août, plusieurs cours d’eau ont franchit les débits d’objectifs d’étiage (Allier, Alagnon), voire des débits d’alerte et/ou de crise (Cher amont, Dore, Sioule).
Fin septembre, la situation est devenue préoccupante sur la Dore et le Cher amont avec franchissement du seuil de crise sur plus de 5 jours consécutifs.

Un premier arrêté préfectoral limitant les usages de l’eau a été signé le 10 août 2018. Il a classé l’ensemble du département en « alerte » pour les usages de l’eau et en « alerte » sur les bassins du Cher amont, Sioule et Dore pour les prélèvements.
Un second arrêté préfectoral limitant les usages de l’eau a été signé le 28 septembre 2018 et prolongé par arrêté du 24 octobre 2018. Celui-ci renforce sur l’ensemble du département les mesures de limitation des usages de l’eau à partir des réseaux d’eau potable (arrêt des fontaines et du lavage des voitures, interdiction d’arrosage de plants, fleurs, potagers, green, jeux, espaces verts, voies publiques, interdiction remplissage de piscines), avec allongement de la plage d’interdiction à 8h-20h (contre 10h-18h précédemment). Il classe le bassin de la Dore en « alerte renforcée » avec des mesures spécifiques de restrictions de niveau « alerte renforcée » pour tous les prélèvements. Enfin le bassin du Cher amont est classé en « crise ». : mesures spécifiques de restrictions de niveau « crise ». Y sont interdit tous les prélèvements et usages de l’eau à l’exception de ceux répondant aux exigences de santé, de salubrité publique, de sécurité civile et d’alimentation en eau potable de la population. Ces mesures s’appliquent jusqu’au 30 novembre 2018.