Contenu

St-Eloy-les-Mines : une convention partenariale pour revitaliser le centre-bourg

 

Le 18 octobre 2016, Danièle Polvé-Montmasson, Préfète du Puy-de-Dôme, déléguée de l’Anah dans le département, a signé la convention partenariale d’opération de revitalisation du centre-bourg et de développement du territoire de Saint-Eloy-les-Mines, avec la commune de Saint-Eloy-les-Mines, la communauté de communes du Pays de Saint-Eloy, le département du Puy-de-Dôme, les bailleurs sociaux (Ophis, Auvergne Habitat et Logidôme).

La présente convention s’inscrit dans le cadre du programme national expérimental en faveur de la revitalisation des centres-bourgs annoncé à l’automne 2013 par le Premier Ministre et au cours duquel trois cents collectivités sélectionnées au niveau régional ont été invitées à candidater à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par la Ministre du Logement et de l’Habitat Durable. Saint-Eloy-les-Mines fait ainsi partie des cinquante quatre territoires lauréats, le seul dans le Puy-de-Dôme.
L’opération programmée de revitalisation du centre-bourg et de développement du territoire, d’une durée de six ans, a pour principal objet de réaliser un projet de revitalisation en créant une offre de logements, de commerces, d’équipements et de services adaptés aux besoins des habitants.

Les enjeux principaux de cette opération sont :
Pour l’ensemble du territoire :

  • traiter l’habitat indigne, la précarité énergétique, et les situations d’habitat précaire,
  • anticiper les besoins liés au vieillissement,
  • moderniser le parc social public,
  • repérer et mobiliser le parc vacant pour mener des opérations locatives dans les bourgs,
  • repenser les déplacements et les modes de transports,
  • soutenir et dynamiser l’action économique et commerciale (création et gestion de zones d’activités),
  • améliorer les services à la population (petite enfance, maison des services publics). Pour le centre-bourg de Saint-Eloy-les-Mines :
  • améliorer la parc privé ancien pour maintenir les populations et encourager la venue de nouveaux habitants (lutte contre l’habitat indigne et énergivore, adaptation à la perte d’autonomie, lutte contre la vacance),
  • poursuivre le programme de restructuration urbaine par l’aménagement de la place du marché,
  • renouveler et moderniser le parc social public,
  • satisfaire les besoins d’accueil spécifiques (logements pour les jeunes, accueil d’urgence et temporaire),
  • soutenir l’activité économique par la requalification des commerces de la rue Jean Jaurès,
  • reconfigurer l’entrée nord de la ville par le traitement d’îlots dégradés et des aménagements des espaces publics.

Dans ce cadre, 215 logements seront rénovés sur l’ensemble du territoire (169 propriétaires occupant leur logement et 46 logements locatifs) :

  • 115 logements privés dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique,
  • 50 logements privés dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne et non-décent,
  • 50 logements privés dans le cadre de l’adaptation du logement à la perte d’autonomie et au handicap,
  • 19 logements privés dans le cadre du dispositif de Traitement de l’Habitat Insalubre Remédiable et des Opérations de Restauration Immobilière (THIRORI) pour le traitement de deux îlots nécessitant un recyclage foncier via des opérations de restructuration,
  • 16 logements sociaux publics.

> Les enveloppes publiques réservées au titre de l’habitat pour l’ensemble de l’opération s’élèvent à 4,8 M€ :

  • 2,5 M€ pour l’Anah,
  • 63 k€ pour le Fonds d’aide à la rénovation thermique dans le cadre du programme d’Etat Habiter Mieux,
  • 200 k€ pour l’Etat dans le cadre de l’aide à l’offre de logements locatifs publics,
  • 1,7 M€ pour la commune de Saint-Eloy-les-Mines,
  • 300 k€ pour la communauté de communes du Pays de Saint-Eloy.

Le bureau d’études Urbanis a été recruté afin de réaliser l’accompagnement des propriétaires privés éligibles au dispositif. Chaque propriétaire pourra ainsi bénéficier d’une assistance technique et administrative gratuite pour la réalisation du diagnostic de leur logement, l’aide à l’élaboration de leur projet de travaux et l’aide au montage des dossiers de demandes de subvention.
Pour les îlots qui seront traités das le cadre du dispositif THIRORI, le bureau d’études Creuset Méditerranée a également été mandaté.