Contenu

Sport et insertion

 

Le sport comme facteur d’insertion sociale

Le Ministère en charge des Sports, à travers le Pôle Ressources Sport Education Mixité Citoyenneté, a lancé un appel à projet relatif au sport comme vecteur d’insertion.

Ce projet cible en particulier les personnes en grande exclusion sociale et qui résident dans les établissements d’accueil, d’hébergement et d’insertion (A.H.I.).

Ainsi, le sport est un outil d’insertion sociale pour ces personnes au même titre que l’emploi et le logement.

La D.R.J.S.C.S. Auvergne a répondu à l’appel à projet et est pilote sur cette expérimentation. La D.D.C.S. du Puy-de-Dôme, convaincue des bienfaits du sport au sens large, est bien entendu partenaire au dispositif pour le décliner à l’ensemble des établissements A.H.I. puydômois.

Un plan régional Auvergne sport-insertion décliné au niveau départemental

Le plan régional Auvergne sport-insertion comporte deux axes.

Premier axe : le sport est un outil, en complément de ceux habituellement utilisés, qui permet d’améliorer la santé physique, psychologique et sociale des personnes en situation de précarité. En ce sens le plan sport-insertion propose aux résidents de chaque établissement A.H.I. partenaire la pratique d’1h30 d’activités physiques et sportives variées chaque semaine, encadrées par un éducateur sportif.

Cette approche du sport sous-tend l’objectif d’un accompagnement vers une pratique sportive régulière, dans un premier temps pendant la période d’hébergement au sein des établissements A.H.I., dans un second temps au sein des associations sportives lorsque le résident a quitté l’établissement.

Second axe : le sport est un outil, en complément de ceux habituellement employés, qui permet l’insertion sociale des personnes en grande exclusion sociale. Ainsi, la pratique sportive permet d’apprendre ou de réapprendre les fondamentaux pour vivre en société : respect de soi, respect des autres, respect des règles, respect des horaires, collaboration en équipe, gestion des émotions, humilité dans la réussite, rebondir après une défaite…

En ce sens, le plan sport-insertion prévoit l’accompagnement du résident lors de la phase de transition « pratique dans le cadre de vie de l’établissement A.H.I/pratique en club ». Cet accompagnement est réalisé par l’éducateur sportif qui intervient au sein de l’établissement, en étroite collaboration avec l’association sportive à laquelle le résident adhère.

Le centre d’hébergement et de réinsertion sociale (C.H.R.S.), géré par le C.C.A.S. de Clermont-Ferrand expérimente ce dispositif à partir de septembre 2013.

Des résultats avérés

Pour le premier axe : les C.H.R.S. de Brioude et du Puy-en-Velay en Haute-Loire expérimentent ce dispositif depuis 2012. La pratique d’1h30 d’activités physiques et sportives hebdomadaire est très populaire et apporte notamment santé et bien-être.

Pour le second axe : la mise en place du dispositif par la D.D.C.S. du Puy-de-Dôme a permis de « découvrir » qu’un C.H.R.S. puydômois, Ce-Cler, prend comme support pour favoriser l’insertion le logement, l’emploi… et le sport.

Ce-Cler, en sus de permettre la pratique de plusieurs heures d’activités physiques et sportives diversifiées par semaine, a développé un réseau avec le milieu associatif sportif pour intégrer les résidents au sein des clubs. A ce jour, un grand nombre d’anciens résidents pratiquent toujours en loisirs et en compétition. Certains ont même été accompagnés par Ce-Cler pour suivre une formation dans les métiers du sport et ont trouvé un travail dans le secteur.


Contact

DDCS du Puy-de-Dôme

ddcs[@]puy-de-dome.gouv.fr
04.73.14.76.00