Contenu

Signature du contrat de sécurité de Saint-Eloy-les-Mines

 

Lundi 27 décembre, Philippe Chopin, préfet du Puy-de-Dôme, Éric Maillaud, procureur de la République de Clermont-Ferrand, le général Éric Marchal, commandant adjoint de la région Auvergne-Rhône-Alpes, commandant de groupement de la gendarmerie départementale du Puy-de-Dôme et Anthony Palermo, maire de la commune ont signé le contrat de sécurité de Saint-Eloy-les-Mines dans le cadre du programme « Petites villes de demain ».

Cette signature marque la volonté partagée de l’État, de la commune et de la gendarmerie de se mobiliser conjointement pour garantir la sécurité et la tranquillité de la population de Saint-Eloy-les-Mines.

Un volet sécurité intégré dans le programme « Petites villes de demain »

Ce programme vise à permettre aux 1 600 communes inscrites de mener à bien les projets de revitalisation de leur territoire, dans le cadre du plan France relance. L’objectif est d’améliorer les conditions de vie des habitants de ces communes et des territoires alentour, en accompagnant les collectivités (appui financier, soutien en ingénierie, etc.).

La sécurité publique étant une composante à part entière de la qualité de vie des habitants, il a été décidé de donner la possibilité aux élus d’inclure un volet sécurité dans leur projet « Petites villes de demain ». Il s’agit d’appuyer cette démarche de développement territorial par la signature d’un contrat de sécurité déclinant localement l’ensemble de l’offre de protection de la Gendarmerie nationale.

Dotée d’une police municipale depuis janvier 2021, la commune de Saint-Eloy-les-Mines a souhaité développer un volet spécifique lié à la sécurité dans son programme « Petites villes de demain » (lauréate en 2020).

Une offre de protection sur-mesure déclinée localement par la gendarmerie

Dans un premier temps, un diagnostic est effectué au préalable entre les signataires et, en fonction des enjeux locaux, la gendarmerie propose des actions articulées autour des grandes fonctions qu’elle assure : prévention / protection, contact avec la population et les élus, partenariat, intervention.

Pour la commune de Saint-Eloy-les-Mines, trois objectifs principaux ont été définis à la suite du diagnostic établi :

  • lutter contre l’économie souterraine et les trafics de stupéfiants : en identifiant les secteurs touchés par la délinquance et en déterminant une stratégie d’action, en signalant les points de deal pour un traitement rapide, en mettant en place des actions de prévention auprès des écoles et associations ;
  • lutter contre les cambriolages et vols liés à l’automobile : en mettant en place des actions de préventions et en diffusant des messages d’information via les moyens de communication de la commune ;
  • lutter contre les incivilités : en menant des actions de prévention à destination de la population, en coordonnant des actions avec la police municipale, en identifiant les établissements nocturnes contributeurs aux atteintes à la tranquillité publique et en mettant en œuvre des mesures en lien avec les services de la préfecture et du Procureur.

La collectivité s’engage à intégrer les enjeux de sécurité dans les domaines qui lui sont propres

La commune de Saint-Eloy-les-Mines s’engage à soutenir l’action de l’État et de la gendarmerie en intégrant notamment les enjeux de sécurité dans les domaines qui lui sont propres. Pour ce faire, la commune s’engage à :

  • intégrer les enjeux de sécurité dans ses projets d’aménagement : en associant la gendarmerie au diagnostic de rénovation urbaine ;
  • favoriser la coopération avec la brigade de gendarmerie : en partageant son plan communal de sauvegarde pour une meilleure coordination dans la gestion des crises, en désignant un référent de la commune pour la gendarmerie en la personne de l’adjoint au maire en charge de la sécurité et en associant systématiquement la gendarmerie aux réunions de sécurité publique de la commune ainsi qu’à la préparation de la saison estivale ;
  • améliorer les conditions de vie des personnels de la brigade de gendarmerie : en assurant l’accès gratuit (dans des créneaux horaires réservés) pour les militaires aux infrastructures sportives de la commune, en favorisant l’intégration des familles des gendarmes au sein de la commune (information auprès des conjoints des besoins et possibilités de recrutement dans la commune, information sur les services et activités mis à disposition des familles) et en facilitant les inscriptions dans les garderies, écoles, clubs sportifs et associatifs, etc.

Le préfet, le procureur, le général et le maire tiennent à saluer la qualité du dialogue établi entre les services qui est une condition indispensable à la mise en œuvre de ce contrat de sécurité. Le suivi des engagements du contrat sera réalisé à l’occasion d’une évaluation annuelle. À cette fin, chaque engagement a été assorti d’indicateurs.