Contenu

Signature de conventions entre la garde nationale et des entreprises et institutions locales.

 

Le mardi 5 novembre 2019, 17 entreprises et institutions* du département ont signé des conventions avec la Garde Nationale en présence de sa Secrétaire générale, la Générale de Brigade Anne FOUGERAT et du sous-préfet d’Issoire, Pascal BAGDIAN.

La Garde Nationale rassemble tous les volontaires ayant souscrit en parallèle de leur vie civile un engagement soit en tant que réservistes des armées, soit en tant que réservistes de la police nationale ou de la gendarmerie, au service de la protection des Français.

Les conventions signées ce mardi avec les entreprises et les institutions ont pour but de faciliter l’implication et l’engagement des réservistes. Les signataires s’engagent en effet à :

  • octroyer des autorisations d’absence de plein droit pour les réservistes afin qu’ils effectuent des missions pour la Garde Nationale (8 jours par an dans le privé, 30 dans le public) ;
  • maintenir l’intégralité de la rémunération des salariés pendant leurs activités de réserviste ;
  • réduire le délai de prévenance des réservistes à trois voire deux semaines au lieu de quatre normalement, pour leur permettre d’informer leurs employeurs de leur demande de disponibilité pour la Garde Nationale

Les signatures se sont déroulées en trois temps :

  • À 13h30 à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Clermont-Ferrand avec huit entreprises ;
  • À 16h à la préfecture du Puy-de-Dôme avec 6 institutions ;
  • À 18h00 à l’Université Clermont Auvergne (UCA) avec 2 écoles et l’UCA pour acter la mise en place du statut réserviste-étudiant.


Le Puy-de-Dôme 1er département de France

On dénombre quasiment 100 réservistes employés au sein des organisations signataires dans le Puy-de-Dôme qui, avec 58 conventions existantes, est le premier département français en termes de partenariats signés avec la Garde Nationale.



Pour rappel

La garde nationale a vu sa création, telle qu’elle l’est aujourd’hui, au lendemain des attentats de Charlie Hebdo, pour faire face à la pénurie de réservistes.

Ses missions répondent à trois objectifs :
Accroître la participation des réserves au renforcement de la sécurité des Français ;
Apporter une réponse au désir d’engagement ;
Favoriser la cohésion nationale et développer l’esprit de résilience face aux menaces actuelles.