Contenu

Sécheresse : des restrictions d’eau dans le Puy-de-Dôme

 

Au vu de la situation hydrologique et des conditions météorologiques, le comité départemental de l’eau s’est réuni à nouveau ce jeudi 6 août 2020.

Le mois de juillet accuse un déficit en précipitations de 70 % et a connu des températures légèrement supérieures aux normales. Les pluies orageuses survenues début août, même si elles peuvent sembler importantes localement, ne permettent pas de réalimenter les nappes et les cours d’eau de façon durable.
Les prévisions météorologiques pour les jours à venir annoncent une période sèche et chaude jusqu’en milieu de semaine prochaine ce qui va se traduire par des tensions plus fortes sur les ressources.

Les services de la Direction Départementale des Territoires assurent un suivi quotidien de la situation hydrologique.

Au vu de cette situation hydrologique fragile, des prévisions météorologiques et de la coordination avec les départements voisins qui connaissent les mêmes difficultés, il a été décidé de prendre des mesures suivantes :

Sur tout le département

niveau de vigilance ==> tous les usagers de la ressource en eau du département sont tenus de modérer leur consommation afin de préserver durablement cette ressource précieuse.

— 

À l’échelle des bassins de l’Alagnon et de l’Ance

niveau d’alerte

==> l’usage de l’eau à partir du réseau d’eau potable hors consommation courante est :

  • interdit de 10h à 18h pour l’arrosage de plants, fleurs, potagers, green, jeux, espaces verts.
  • interdit TOUT LE TEMPS pour :
    • les fontaines et jets d’eau alimentés par le réseau d’eau potable sans recyclage ;
    • le lavage des véhicules, hors des installations spécialisées équipées de recyclage d’eau, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou une obligation technique (bétonnière...) et pour les organismes liés à la sécurité ;
    • les manœuvres des bouches/bornes incendie sauf exercices de sécurité indispensables ;
    • le nettoyage de bâtiments, hangars, locaux de stockage (en dehors de la nécessité de salubrité publique et pour raisons sanitaires) ;
    • le remplissage des piscines individuelles, hors première mise en eau des bassins en construction,

==> S’ajoutent à ces mesures de restriction de 10h à 18h :

  • l’interdiction des prélèvements dans le milieu naturel,
  • l’interdiction de remplissage des plans d’eau,
  • la mise en place de dispositions pour les Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).

Les communes concernées :

  • Pour l’Alagnon : Anzat-le-Luguet ; Apchat ; Beaulieu ; Charbonnier-les-Mines ; Moriat ; Vichel.
  • Pour l’Ance : Chaulme ; Églisolles ; Medeyrolles ; Saillant ; Saint-Anthème ; Saint-Clément-de-Valorgue ; Saint-Romain ; Sauvessanges ; Viverols.

— 

À l’échelle des bassin de la Dordogne Amont et du Cher Amont

niveau de crise

  • interdiction de tous les prélèvements à l’exception de ceux répondant aux exigences de santé, de salubrité publique, de sécurité civile et d’alimentation en eau potable de la population.
  • interdiction d’utiliser l’eau potable pour d’autres usages que l’alimentation en eau potable de la population, la santé, la salubrité publique et la sécurité civile.

Les communes concernées :

  • Pour le Cher : Ars-les-Favets ; Bussières ; Château-sur-Cher ; Cellette ; Crouzille ; Montaigut ; Pionsat ; Quartier ; Roche-d’Agoux ; Saint-Hilaire ; Saint-Maigner ; Saint-Maurice-près-Pionsat ; Vergheas ; Virlet
  • Pour la Dordogne : Avèze ; Bagnols ; La Bourboule ; Bourg-Lastic ; Briffons ; Chastreix ; Cros ; Égliseneuves-d’Entraigues ; Espinchal ; Fernoël ; La Godivelle ; Labessette ; Larodde ; Lastic ; La Tour-d’Auvergne ; Messeix ; Le Mont-Dore ; Murat-le-Quaire ; Picherande ; Saint-Donat ; Saint-Genès-Champespe ; Saint-Julien-Puy-Lavèze ; Saint-Sauves-d’Auvergne ; Saint-Sulpice ; Savennes ; Singles ; Tauves ; Trémouille-Saint-Loup ; Verneugheol.

— 

Chacun (particulier, entreprise, collectivité…) doit veiller à avoir une gestion économe de l’eau.

Certains cours d’eau (Ambène, Sioulet, Ailloux, Eau Mère, Couzes d’Ardes, Jauron...) présentent des débits très bas, proches des débits minimaux à maintenir en permanence pour permettre la vie, la circulation et la reproduction des espèces. Il est donc demandé à l’ensemble des collectivités et des particuliers de limiter au maximum les prélèvements directs dans le milieu naturel, en complément des dispositions déjà prises pour les prélèvements agricoles.

Des contrôles sont et seront opérés sur le terrain par les agents de l’Office français pour la Biodiversité pour l’ensemble des usagers.

Des mesures complémentaires pourront être prises dans les prochaines semaines en fonction de l’évolution de la situation qui fait l’objet d’un suivi quotidien par les services de l’État.

Pour plus d’information sur les situations de sécheresse en France et les restrictions d’usage, vous pouvez consulter le site internet Propluvia : http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/. Il permet en temps réel de connaître les mesures de restriction en cours sur le territoire national.
Contact : direction départementale des territoires – Tél : 04 73 42 14 44

Lire l’ arrete eau (format pdf - 280 ko - 07/08/2020)

Plus d’informations : 20200806 diapo cde v2 (format pdf - 4 Mo - 07/08/2020)