Gestion de la rareté de l’eau : sécheresse

En raison des intempéries et de l’épisode neigeux qui touchent l’Est de la région Auvergne Rhône Alpes, une mesure d’interdiction de circulation a été prise à partir du 14 novembre 2019 à midi.

Contenu

Le département placé en situation d’alerte

 

Anne-Gaëlle BAUDOUIN-CLERC, Préfète du Puy-de-Dôme a réuni pour la quatrième fois depuis le début de l’année le comité de suivi de la situation hydrologique le 4 juillet 2019. L’objectif de ces réunions est de faire le point sur la situation des ressources en eau du département compte-tenu des faibles précipitations depuis le début de l’année.

Cette année, c’est le 8 juin que le barrage de Naussac en Lozère a démarré le soutien d’étiage de l’Allier, à savoir l’augmentation du débit de la rivière grâce à la retenue d’eau du barrage. La retenue de la Sep, qui permet de soutenir la Morge a également démarré le soutien d’étiage début juin que son taux de remplissage était déjà faible.

Les niveaux des nappes sont relativement bas en raison d’un faible taux de recharge à l’automne et en début d’hiver.

Suite à la période de très fortes chaleurs qui s’est déroulée du 23 juin au 3 juillet et en l’absence de précipitations, les débits des principaux cours d’eau et des affluents ont fortement chuté. Ainsi, les débits de l’Allier, la Sioule, de l’Alagnon sont passés au-dessous de leurs débits d’objectifs d’étiage (DOE). Il s’agit de la valeur de débit au-dessus de laquelle l’ensemble des usages de l’eau (activités, prélèvements, rejets...) est en équilibre avec le bon fonctionnement du milieu aquatique.

Le débit du Cher amont est passé quant à lui au-dessous du débit de crise. De nombreux affluents dont le débit est suivi quotidiennement montrent des valeurs très faibles. Le Jauron, l’Ailloux, le Sioulet, la Morge, le Bedat et l’Ambène ont atteint leur débit réservé (débit minimal à préserver) depuis le 26 juin.

Les prévisions météorologiques de Méto-France pour la quinzaine à venir prévoient un maintien des températures élevées (plus de 30 °C) et des précipitations variables sous forme orageuse et très localisées.

Mesures de restriction des usages de l’eau

Face à ce constat de dégradation marquée de la situation, Madame la Préfète a décidé de placer le département du Puy-de-Dôme en situation d’alerte. Un arrêté préfectoral signé ce jour précise les mesures à respecter :

  • Sur l’ensemble du département, l’usage de l’eau à partir du réseau d’eau potable hors consommation courante est limité de 10h à 18h avec :
    • arrêt des fontaines et du lavage des voitures, hors recyclage de l’eau,
    • interdiction d’arrosage de plants, fleurs, potagers, green, jeux, espaces verts,
    • interdiction d’arrosage des voies publiques hors urgence,
    • interdiction de remplissage des piscines.

S’ajoutent à ces mesures de restriction :

  • A l’échelle des bassins de la Sioule, et de l’Alagnon : passage en niveau d’alerte avec, 10h à 18h :
    • l’interdiction des prélèvements dans le milieu naturel,
    • l’interdiction de remplissage des plans d’eau,
    • la mise en place de dispositions pour les Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).
  • A l’échelle du bassin du Cher amont : passage en niveau « crise » avec :
    • interdiction de tous les prélèvements à l’exception de ceux répondant aux exigences de santé, de salubrité publique, de sécurité civile et d’alimentation en eau potable de la population.
    • interdiction d’utiliser l’eau potable pour d’autres usages que l’alimentation en eau potable de la population, la santé, la salubrité publique et la sécurité civile.

Le suivi des débits est assuré au quotidien par les services de l’État, ce qui permettra de renforcer ou de lever les mesures prises en tant que de besoin par un nouvel arrêté préfectoral. Ces mesures sont applicables jusqu’au 30 septembre 2019.

Téléchargez l’arrêté préfectoral de limitation de certains usages de l’eau (format pdf - 342.7 ko - 05/07/2019)

L’eau est un bien commun

De façon plus large, il est indispensable que chacun d’entre nous prenne toute disposition pour avoir une gestion économe de l’eau que ce soit à partir des prélèvements dans les cours d’eau ou à partir des réseaux de distribution d’eau publics. L’eau est un « bien commun », chaque citoyen doit faire preuve de civisme pour éviter de porter atteinte à cette ressource indispensable.

Pour plus d’information sur les situations de sécheresse en France et les restrictions d’usage, vous pouvez consulter le site internet Propluvia : http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/. Il permet en temps réel de connaître les mesures de restriction en cours sur le territoire national.

Téléchargez le diaporama Comité de suivi hydrologique - 4 juillet 2019 (format pdf - 5.1 Mo - 05/07/2019)

Les communes concernées par les restrictions et interdictions de prélèvement

Restrictions

Sur le bassin versant de la Sioule : Ancizes-Comps ; Aurières ; Ayat-sur-Sioule ; Biollet ; Bromont-Lamothe ; Bussières ; Buxières-sous-Montaigut ; Celle ; Ceysat ; Champs ; Chapdes-Beaufort ; Charensat ; Châteauneuf-les-Bains ; Cisternes-la-Forêt ; Combrailles ; Condat-en-Combraille ; Durmignat ; Espinasse ; Gelles ; Giat ; Goutelle ; Gouttières ; Herment ; Heume-l’Église ; Landogne ; Lapeyrousse ; Laqueuille ; Lisseuil ; Marcillat ; Mazayes ; Menat ; Miremont ;Montel-de-Gelat ; Montefermy ; Moureuille ; Nébouzat ; Neuf-Église ; Olby ; Orcival ; Perpezat ; Pontaumur ; Pontgibaud ; Pouzol ; Prondines ; Pulvérières ; Puy-Saint-Gulmier ; Queuille ; Rochefort-Montagne ; Saint-Avit ; Saint-Bonnet-près-Orcival ; Sainte-Christine ; Saint-Éloy-les-Mines ; Saint-Étienne-des-Champs ; Saint-Gal-sur-Sioule ; Saint-Georges-de-Mons ; Saint-Germain-près-Herment ; Saint-Gervais-d’Auvergne ; Saint-Hilaire-les-Monges ; Saint-Jacques-d’Ambur ; Saint-Julien-la-Geneste ; Saint-Ours ; Saint-Pierre-le-Chastel ; Saint-Pierre-Roche ; Saint-Priest-des-Champs ; Saint-Quintin-sur-Sioule ; Saint-Rémy-de-Blot ; Sauret-Besserve ; Sauvagnat ; Servant ; Teilhet ; Tortebesse ; Tralaigues ; Vernines ; Villosanges ; Vitrac ; Voingt ; Youx

Sur le bassin versant de l’Alagnon : Anzat-le-Luguet ; Apchat ; Beaulieu ; Charbonnier-les-Mines ; Moriat ; Vichel

Interdictions

Sur le bassin versant du Cher : Ars-les-Favets ; Bussières ; Château-sur-Cher ; Cellette ; Crouzille ; Montaigut ;Pionsat ; Quartier ; Roche-d’Agoux ; Saint-Hilaire ; Saint-Maigner ; Saint-Maurice-près-Pionsat ; Vergheas ; Virlet