Contenu

Retour sur la gestion de l’épisode de pollution à l’ozone d’août 2018

 


Le département du Puy-de-Dôme a connu un épisode de pollution estivale à l’ozone du 5 au 8 août 2018. Le seuil de 180 μg/m³ de pollution à l’ozone ayant été franchi, le Préfet du Puy-de-Dôme a déclenché le plan départemental de pollution atmosphérique au niveau 1. Il implique la mise en place de mesures d’urgence pour réduire les émissions de polluants concernant à la fois les citoyens mais aussi, principalement, le secteur industriel.

Mesures mises en place concernant la population :

  • L’abaissement temporaire de la vitesse de 20km/h a été instauré sur tous les axes routiers du département où la vitesse limite autorisée est normalement supérieure ou égale à 90 km/h, pour tous véhicules à moteur. Les axes dont la vitesse autorisée est égale à 80 km/h ont été limités à 70 km/h. Des contrôles effectués ont entraîné la suspension de six permis de conduire pour excès de vitesse.
  • l’interdiction des barbecues à combustion solide,
  • l’interdiction d’utilisation de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis).

Mesures mises en places dans le secteur industriel :

Les principaux industriels ont également été mis à contribution et ont transmis à la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) leur plan d’actions pour limiter l’émission de polluants contribuant à la formation d’ozone.

Les mesures mises en œuvre ont consisté à reporter des chantiers et travaux de maintenance, arrêter des groupes électrogènes, arrêter certaines installations industrielles, et à renforcer la surveillance du traitement des rejets.

Ces mesures, complétées par un contexte météorologique à nouveau favorable, ont permis de lever l’alerte à partir du 7 août. Aucun passage au niveau 2 du plan n’a été nécessaire.

En cas de dépassement plus important de seuils de pollution, nécessitant le déclenchement du niveau 2, ces mesures peuvent être complétées par d’autres dispositions et notamment par la mise en place d’une circulation différenciée sur le périmètre des 22 communes du Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) du Puy-de-Dôme.

Sont ainsi concernées les communes d’ Aubière, Aulnat, Beaumont, Blanzat, Cébazat, Ceyrat, Chamalières, Chateaugay, Clermont-ferrand, Cournon d’auvergne, Durtol, Gerzat, Le Cendre, Lempdes, Nohanent, Orcines, Pérignat-les-sarlièves, Pont-du-Château, Romagnat, Royat, Saint-Genès-Champanelle et Sayat, à l’exception des voies classées à grande circulation conformément au décret n° 2010-578 du 31 mai 2010.

Dans ce périmètre, seuls les véhicules équipés du certificat de qualité de l’air (crit’air) peuvent circuler les 2 premiers jours de l’épisode de pollution.
A partir du 3ᵉ jour de l’épisode de pollution seuls les véhicules équipés du certificat de qualité de l’air affichant une classe « zéro émission moteur » ou les indices 1, 2 ou 3 peuvent circuler.

La préfecture recommande aux automobilistes de s’équiper d’un certificat de qualité de l’air, obligatoire pour tous les véhicules pour circuler en cas de mise en œuvre de la circulation différenciée lors d’épisode de pollution.
Le certificat de qualité de l’air coûte 3,63€ et peut être commandé en ligne sur le site https://www.certificat-air.gouv.fr/ .