Contenu

Restriction d’eau : les services de l’État contrôlent les irrigants

 

Mercredi 31 juillets, trois équipes de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont réalisé des contrôles d’irrigation sur les exploitations agricoles du Puy-de-Dôme.

Les sites prévus étaient l’axe Allier au sud dans le secteur d’Issoire et dans la partie nord de la Limagne.

Les contrôles concernaient les irrigants en train d’arroser entre 10h et 18h pour vérifier leur respect des tours d’eau prévus dans l’arrêté préfectoral de restriction des usages de l’eau du 25 juillet et permettant de réduire les prélèvements de 25%.

Sur les 15 cas constatés, 12 ont donné lieu à une rencontre avec les agriculteurs concernés. Un seul n’a pas pu justifier son intégration dans un tour d’eau. Il a dû arrêter immédiatement et va se rapprocher de la chambre d’agriculture pour régulariser sa situation. Tous les autres agriculteurs étaient en règle avec l’arrêté.

Les 3 autres cas nécessitent une enquête administrative pour déterminer l’identité de l’agriculteur concerné et vérifier s’il était bien intégré dans un tour d’eau.

Les services de l’État sont mobilisés au quotidien pour faire appliquer l’arrêté de restriction des usages de l’eau et dans leur très large majorité, les agriculteurs du Puy-de-Dôme le respectent. Pour autant, pour préserver la ressource c’est à tout le monde d’adopter un comportement responsable dans son utilisation de l’eau.