Contenu

Rencontre en Préfecture pour la "Quinzaine de l’intégration"

 

Dans le cadre de la « Quinzaine régionale de l’intégration » des populations étrangères, Jacques BILLANT, Préfet du Puy-de-Dôme, a accueilli mardi 10 octobre en préfecture des familles de réfugiés et des associations partenaires afin de présenter et valoriser la politique d’intégration mise en place dans le département.

L’objectif de cette Quinzaine est de valoriser les actions et les expérimentations originales et innovantes en matière d’intégration des personnes étrangères, et de mettre en lumière des parcours individuels d’intégration réussis.

La rencontre qui s’est déroulée hier en Préfecture était la première d’une série d’événements organisés du 9 au 20 octobre 2017 par les Services de l’État dans plusieurs départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

La parole aux réfugiés et aux associations

Cette rencontre a été l’occasion pour des réfugiés afghans, irakiens et arméniens de témoigner de leur parcours, de leur arrivée en France jusqu’à leur situation actuelle. Leurs témoignages ont permis de mettre en lumière des moyens d’accompagnement efficaces que ce soit de la part de l’État ou des associations mais également de soulever des pistes d’améliorations dans certains dispositifs.

Les associations ont également pris la parole pour expliquer leur action :

L’association pour l’aide au relogement temporaire (APART) a présenté le programme d’intermédiation locative qui consiste à accompagner les réfugiés en leur permettant d’appréhender l’ensemble des démarches administrative inhérentes au logement. Des dispositifs de logement temporaire (23 familles en 2016) ou de bail glissant (116 personnes) - qui permet à des réfugiés de prendre progressivement la responsabilité du bail de leur logement - ont permis de fluidifier le dispositif d’hébergement des demandeurs d’asile.

L’association Forum réfugiés – Cosi a ensuite présenté le Projet Régional pour l’intégration des réfugiés (PRIR). Ce projet vise à accompagner les personnes qui viennent d’obtenir le statut de réfugié tant vers le logement direct que vers l’emploi à travers trois volets : le volet insertion professionnelle (apprentissage du français, formation d’adaptation et qualifiante ; accompagnement à l’ouverture et au maintien des droits ; suivis et bilans avec les employeurs et les organismes de formation...), le volet accès / maintien dans le logement (analyse du besoin de logement avec composition familiale, emploi, contraintes sanitaires ; interface avec les bailleurs sociaux ; préparation à l’emménagement : ouverture de compteurs, achat de mobilier ; médiation...) et un volet intermédiation locative qui a permis la sortie très rapide de CAO de 36 réfugiés, afin de permettre la fermeture du CAO de Pessat-Villeuneuve le 31 mars 2017.

Ces échanges, très riches, ont permis de mettre l’accent sur la solidité du partenariat entre l’Etat et les associations et sur l’engagement de l’ensemble des acteurs en faveur des personnes ayant obtenu le statut de réfugié.

Plus de photos sur la page Facebook de la Préfecture