Mis à jour le 26/08/2015

Contenu

Rapport d’activité des Services de l’État dans le Puy-de-Dôme

Pour l’État, le temps d’une année est celui de l’engagement en continu et par tous les services interministériels, au service du développement efficace, juste et durable du territoire. L’Etat n’est pas seul, car la décentralisation a enrichi la cartographie des acteurs. Il reste néanmoins présent sur tous les champs économiques, sociaux et environnementaux, comme le garant du socle républicain.

Ce rapport donne un aperçu de la grande diversité des missions exercées par les services de l’État dans le département du Puy-de-Dôme, en 2015. En relevant des exemples pratiques de ces activités, il démontre aussi que l’État est impliqué dans un travail quotidien de proximité, en vue d’adapter les politiques publiques, toujours au plus près des réalités vécues.

De l’année 2015, chacun retient d’abord les attaques commises sur le territoire français. En frappant au cœur notre société, elles ont suscité partout en France et dans le monde, une indignation à la hauteur de nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. Elles ont aussi rendu plus nécessaire que jamais la vigilance sans faille de l’État, pour garantir la sécurité des personnes.

Ces épisodes violents n’ont toutefois pas effacé des esprits les innombrables richesses du département, que l’État en 2015 s’est efforcé d’explorer et de préserver. En soutenant l’emploi, l’agriculture et l’investissement local, dans un souci permanent d’équité et de durabilité, les services animés par le Préfet ont rendu possibles de nombreuses actions de développement et d’aménagement du territoire. Au nom de la cohésion sociale et du vivre-ensemble, ils ont œuvré pour que les opportunités profitent à tous. Désireux d’une démocratie vivante, ils ont ouvert les chantiers en concertation avec les parties prenantes et en particulier les élus locaux qui font écho à la voix des citoyens.

En 2016, le devenir économique et social du département s’inscrit dans de nouveaux périmètres, tracés par la réforme territoriale. L’État lui-même s’est réformé. Ses ambitions et ses moyens dans le département n’en sont pas pour autant amoindris. Aussi me suis-je inscrite, dès mon arrivée en janvier dernier, dans la continuité de ce qu’a porté mon prédécesseur. L’exigence de modernisation de l’État se maintient comme une priorité, mais la stabilité de l’action publique reste la condition de son efficacité.

Danièle POLVÉ-MONTMASSON
Préfète du Puy-de-Dôme

Télécharger le rapport des services de l’Etat dans le Puy-de-Dôme - 2015 (format pdf - 7.8 Mo - 28/11/2016)