Contenu

Radars fixes : 12 vies épargnées depuis 2003 dans le Puy-de-Dôme

 

Dans le Puy-de-Dôme, 75 accidents ont été évités et 12 vies ont été épargnées depuis la mise en place des radars en 2003.

 

Une étude nationale de la délégation à la sécurité et à la circulation routières a démontré que sur des zones allant de 1000 mètres à 4000 mètres autour des radars fixes vitesse on observe une baisse supplémentaire de 20 % des accidents et 50 % des tués par rapport à la baisse enregistrée sur l’ensemble des réseaux routiers.

Cette étude a été réalisée sur une période de 5 ans après la mise en place de chaque radar fixe, en comparant les chiffres de l’accidentologie 5 ans avant et 5 après la mise en place du radars. 12 radars sont concernés pour cette période dans le Puy-de-Dôme.

Les pourcentages de baisse sont légèrement plus élevés dans le Puy-de-Dôme qu’au niveau national : respectivement -44% et -63% pour le nombre d’accidents et pour le nombre de tués au niveau départemental, contre 37,7% et 62,9% au niveau national, sur les zones de 4000 mètres autour des radars.

Dans le Puy-de-Dôme, ce sont ainsi 75 accidents qui ont été évités et 12 vies qui ont été épargnées depuis la mise en place des radars en 2003.