Contenu

Questions à Pierre RICARD, sur la conférence régionale des investissements publics.

 

Pierre RICARD est le Secrétaire général aux affaires régionales à la Préfecture d’Auvergne.

 

Q1 – Qu’est-ce que la conférence régionale sur les investissements publics ?

La conférence régionale sur les investissements publics fait partie du plan de soutien global à l’investissement détaillé par le Premier Ministre le 8 avril 2015. Cette conférence, organisée par le Préfet de région en lien avec le Président du Conseil régional, a été installée le 22 juin dernier en Auvergne. Cette conférence est destinée à donner à l’ensemble des partenaires publics une vision stratégique et un pilotage des investissements publics afin que ces derniers participent à la relance globale de l’investissement sur le territoire national.

Elle réunit sous la présidence du Préfet les représentants des collectivités, les services de l’État et ses agences (ADEME, Agences de l’eau...) mais aussi les acteurs du développement économique, tel que la fédération du bâtiment. La relance de la construction est en effet l’une des priorités du Gouvernement.

>> En savoir plus

Q2- Quels dispositifs ont été présentés lors de la 1ere réunion le 22 juin 2015?

Outre le dispositif de préfinancement du FCTVA, la réunion a été l’occasion de présenter les opportunités de soutien à l’investissement public offertes par le contrat de plan État- région 2014-2020. Dans le cadre de ce plan, l’État prévoit une enveloppe globale de 377millions d’euros pour l’Auvergne, avec notamment une partie importante de rénovation énergétique des bâtiments universitaires sur le campus des Cézeaux.

Le programme des investissements d’avenir, dont certains appels à projets concernent les collectivités est également générateur d’investissements. Ainsi, 57 millions d’euros ont déjà été accordés pour la première phase du le déploiement du Très Haut Débit en Auvergne et 53 millions d’euros sont prévus pour la deuxième phase.
Enfin, le plan Juncker a été présenté lors de cette réunion. Ce plan ne se traduit pas par des subventions européennes supplémentaires, mais consiste en un mécanisme de garantie apportée à la Banque européenne d’investissement pour lui permettre d’accorder des prêts ou de participer en fonds propres à des opérations, notamment dans le cadre de sa priorité de soutien de l’investissement dans l’économie réelle.

>> En savoir plus

Q3 - Quelle suite va être donnée à cette première conférence ?

Un recensement des projets des principales collectivités a été lancé, les premiers résultats sont attendus à la mi-août. Les blocages éventuellement identifiés, s’ils ne peuvent être réglés au niveau local, seront signalés au Gouvernement, notamment l’interruption possible liée à la passation des marchés des nouvelles régions. Une nouvelle réunion sera organisée en septembre.