Contenu

Protection de berges

 

Il fait partie de la vie d’un cours d’eau que son lit bouge latéralement. Cependant, pour protéger des enjeux particuliers (habitations, routes, ...), il peut être nécessaire de renforcer la berge. Vous devez :
- utiliser des techniques dites "végétales vivantes", sauf justification particulière. Dans ce dernier cas, utiliser de préférence des enrochements dits "libres" (sans bétonnage).
- dans le cas d’un enrochement, dimensionner les ouvrages pour permettre le passage d’une crue centennale sans arrachement (blocométrie adaptée à la raideur des berges).
- végétaliser (ré-embuissoner) rapidement la berge : d’une part cela évitera l’installation inopinée de plantes invasives, et d’autre part les racines des arbustes ainsi plantés participeront au maintien de la berge. La pente de la berge (son "fruit") ne doit pas non plus être trop important.