Contenu

Prolongation de l’interdiction des feux de plein air et de l’écobuage dans le Puy-de-Dôme

 

Compte tenu de la situation de sécheresse que connaît le département actuellement, le préfet Jacques Billant a décidé de prolonger l’arrêté réglementant les feux en plein air et l’écobuage afin de limiter les risques de départ et de propagation d’incendie.

 

Les interdictions de l’arrêté préfectoral du 2 juillet 2012 qui prévalaient initialement sur la période du 1er juillet au 30 septembre sont donc prolongées jusqu’au 31 octobre.

Pour rappel :

Les interdictions permanentes

  • Les lanternes célestes.
  • Le brûlage à l’air libre ou à l’aide d’incinérateurs individuels des déchets non végétaux des particuliers ou issus des activités artisanales, industrielles, commerciales ou agricoles.
  • Le brûlage à l’air libre ou à l’aide d’incinérateurs individuels des déchets végétaux ménagers, y compris les déchets verts dits de jardin (herbes, résidus de tonte, feuilles, aiguilles de résineux, résidus de tailles ou élagage...).
  • Interdiction de tout type de feu de plein air en cas de pointe de pollution atmosphérique

Les autorisations sous conditions

Les déchets végétaux agricoles ou assimilés des professionnels et des particuliers (constitués de résidus de cultures ou autres végétaux coupés et difficilement biodégradables, broyables ou évacuables, issus de travaux de débroussaillage, d’élagage, d’abattage…) peuvent être brûlés, hormis durant la période du 1er juillet au 31 octobre, sous certaines conditions (distance vis-à-vis de zones boisées et de certains équipements, organisation d’une surveillance permanente, vitesse du vent inférieure à 20 km/h, séchage suffisant des déchets, absence de danger vis-à-vis du voisinage et des axes de circulation…).

L’écobuage (débroussaillement et élimination des broussailles et résidus de culture « sur pied »), interdit pendant la période du 1er juillet au 31 octobre, est soumis à déclaration préalable en mairie et au respect de certaines dispositions :

  • Réalisation à une distance de plus de 50 mètres des bois et forêts, de plus de 10 mètres des lignes électriques et téléphoniques aériennes et de plus de 25 mètres des voies de circulation, constructions, conduites ou stockages de produits ou de gaz inflammables).
  • Fractionnement de la surface à brûler en unités de 2 ha au plus et nettoyage préalable d’une bande de 25 mètres de largeur au moins autour de cette surface.
  • Surveillance permanente du feu et disponibilité immédiate des moyens nécessaires pour pouvoir l’éteindre à tout moment.
  • Vitesse du vent inférieure à 20 km/h.

Attention, votre commune peut avoir pris un arrêté municipal plus contraignant… Renseignez-vous !

L’arrêté et le formulaire de déclaration préalable d’écobuage sont disponibles sur le site Internet de la Préfecture du Puy-de-Dôme