Contenu

Présence de la maladie de Newcastle : vaccination obligatoire pour les gallinacés et pigeons

 

A l’attention de tous les éleveurs de pigeons, professionnels ou particuliers

 

La maladie de Newcastle est une paramyxovirose touchant les gallinacés (poules, dindes, pintades) et les pigeons.

Cette maladie contagieuse des volailles provoque de fortes mortalités dans les élevages.

La période d’incubation (2 à 15 jours) et les symptômes sont variables en fonction de la virulence du virus et du statut immunitaire de l’oiseau. La mortalité peut être soudaine en 24 à 48 h (40% chez le pigeon).

Avec les virus moyennement pathogènes, l’évolution clinique se fait en trois phases :

  • des symptômes généraux (inappétence, prostration),
  • des signes digestifs (diarrhée souvent verdâtre) et/ou respiratoires sévères, suivis de troubles nerveux,
  • une évolution rapide vers la mort, ou bien la guérison (rare) accompagnée de séquelles nerveuses (torticolis, paralysie des membres, opisthotonos et anomalie de ponte).

En cas de suspicion, il faut contacter un vétérinaire qui déclarera la maladie à la Direction Départementale de la Protection des Populations afin de mettre en place les mesures pour limiter l’extension de la maladie (confinement).

La vaccination de tous les pigeons est obligatoire, même si les pigeons ne participent pas à des concours ou des expositions. Pour ce faire, les éleveurs doivent se rapprocher de leur vétérinaire.

La constatation de la détention de pigeons non vaccinés donnera lieu à un rapport transmis à Monsieur le Procureur de la République, sans préjudice des suites administratives.

Enfin, les éleveurs doivent déclarer leur élevage auprès de la Direction Départementale de la Protection des Populations (service PPAE) du Puy-de-Dôme à l’aide du formulaire téléchargeable ici (format pdf - 13.7 ko - 14/01/2016)