Contenu

Point sanitaire Covid-19 : l’état d’urgence sanitaire de nouveau décrété

 

Face à une situation sanitaire qui continue de se dégrader, le Premier ministre a décrété l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire à partir de la nuit du vendredi 16 octobre à minuit. Le mercredi 14 octobre le Président de la République avait annoncé la mise en place d’un couvre-feu de 21 h à 6 h en Île-de-France et pour huit métropoles : Grenoble, Lille, Lyon, Aix Marseille, Saint-Étienne, Rouen, Montpellier et Toulouse. Celui-ci durera au moins 4 semaines.

Le nouveau décret du 16 octobre 2020 prescrit les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Il prévoit une nouvelle classification des départements touchés par l’épidémie, des mesures ciblées sur certains départements particulièrement vulnérables à l’épidémie et des mesures générales applicables directement sur tout le territoire. Cette nouvelle classification définit deux catégories :

  • les départements en état d’urgence sanitaire, dont le département du Puy-de-Dôme à ce jour
  • les départements en état d’urgence sanitaire avec couvre-feu.

Mesures applicables sur l’ensemble du territoire national depuis le samedi 17 octobre 2020

  • Les rassemblements de plus de 6 personnes sont interdits sur la voie publique, sauf dans les cas prévus par le décret :
    – les manifestations à caractère revendicatif qui ont fait l’objet d’une déclaration en préfecture (art. L.211-1 du code de la sécurité intérieure) ;
    – les rassemblements, réunion ou activités à caractère professionnel ;
    – les services de transports de voyageurs ;
    – les établissements recevant du public dans lesquels l’accueil du public est autorisé ;
    – les cérémonies funéraires ;
    – les visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle.
  • De nouvelles règles impactent tous les restaurants et débits de boissons : limitation à 6 personnes par table en laissant une distance d’un mètre entre deux chaises de tables différentes, affichage de la capacité maximale d’accueil de l’établissement
  • Les ERP au sein desquels le public se tient debout et en itinérance (exemples : musées, centres commerciaux, etc.) doivent respecter une jauge permettant de laisser à chaque personne de disposer d’un espace de 4 m²
  • Les ERP de type plein air, dans le cas où ils accueillent du public, doivent le faire en laissant un siège vide entre deux personnes.
  • Le port du masque est obligatoire dans tous les ERP

Mesure applicable sur l’ensemble du territoire national depuis le lundi 19 octobre 2020

  • À partir de lundi 19 octobre 2020, les rassemblements dans les ERP de type L (salles polyvalentes, salles des fêtes) ou CTS (chapiteaux, tentes) ne permettant pas de porter le masque en continu, de rester assis et de maintenir un siège libre entre deux personnes sont interdits. Ainsi, les événements festifs qui prévoient de la restauration ou des boissons dans ces établissements sont proscrits.

Mesures supplémentaires toujours applicables dans le Puy-de-Dôme à compter du mardi 20 octobre 2020

  • Les rassemblements festifs de type raves party et tecknival sont interdits sur l’ensemble du département.
  • Le port du masque sanitaire est obligatoire aux abords des gares et des arrêts de transport en commun sur l’ensemble du département.
  • Les conditions des visites en EPHAD sont durcies avec notamment un accueil qui se fait sur rendez-vous et dans une salle dédiée, aménagée à cet effet.

Mesures supplémentaires toujours applicables sur le territoire de Clermont Auvergne métropole :

  • La jauge des 5 000 personnes admises à se réunir simultanément est abaissée à 1 000 (ce chiffre ne comprenant pas les organisateurs et staffs techniques). En concertation avec les maires, si un événement de moins de 1000 personnes dans un ERP ne répond pas aux prescriptions sanitaires, son interdiction sera prononcée.
  • Les établissements sportifs couverts (à l’exception des piscines) ne sont pas autorisés à accueillir du public, sauf pour l’accueil :
    • des groupes scolaires et parascolaires ;
    • des activités sportives participant à la formation universitaire ;
    • toute activité à destination des mineurs exclusivement ;
    • des sportifs professionnels et de haut niveau ;
    • d’activités physiques pour les personnes munies d’une prescription médicale ;
  • Les vestiaires collectifs des piscines doivent être fermés.
  • Les bars doivent fermer avant 22h00. Les autres établissements (restaurants, salles de dans, salles de jeux) doivent cesser leur activité de bar à cette même heure.
  • La vente d’alcool est interdite sur tout le territoire métropolitain à partir de 20h00 et jusqu’ à 6h00 le lendemain.
  • La diffusion de musique amplifiée et toutes les activités musicales pouvant être audibles depuis la voie publique ou depuis les terrasses des bars et restaurants sont interdites à partir de 20h00 et jusqu’à 6h00 le lendemain.
  • L’obligation du port du masque est étendu aux abords des établissements scolaires et de la petite enfance dans un rayon de 100 m pour l’ensemble des communes de la métropole.
  • Toute personne de plus de onze ans, à l’exception des personnes en situation de handicap, est invitée à porter le masque dans tous les espaces publics de la métropole dès lors que leur fréquentation les exposent à un risque de contamination par la Covid19.

Le Préfet rappelle encore une fois que la lutte contre la propagation du virus est un effort collectif qui passe aussi par une prise de conscience individuelle. Le respect des gestes barrières, des distanciations physiques et des mesures prises dans les différents arrêtés ont pour but d’éviter une augmentation du nombre de cas de covid-19 qui aurait des conséquences sanitaires lourdes pour nos hôpitaux et nos soignants mais aussi pour les acteurs économiques du département qui devraient subir des mesures plus drastiques telles que le couvre-feu.

Accéder aux http://www.puy-de-dome.gouv.fr/2020-r2021.html