Contenu

Plan hiver : ouverture d’une salle polyvalente pour la mise à l’abri des plus vulnérables

 

Jeudi 31 janvier 2019, Anne-Gaëlle BAUDOUIN-CLERC est allée à la rencontre des familles hébergées à la salle polyvalente « Le Caméléon » de Pont-du-Château. Cet espace a été transformé en structure d’hébergement d’urgence pour des familles sans abri, dans le cadre du plan de mise à l’abri hivernal, en complément des dispositifs existants.

 

Le plan hiver dit de mise à l’abri hivernal a été activé le 1er décembre dernier et renforcé le 24 janvier. L’ouverture d’un nouvel hébergement d’urgence à Pont du Château répond à des besoins d’hébergements supplémentaires. La salle, d’une capacité d’accueil de 50 places, sera ouverte jusqu’au 12 février prochain.

L’accueil et l’encadrement des familles hébergées au sein de cette structure d’urgence a été confiée à l’association Collectif Pauvreté Précarité qui interviendra 24h/24 avec du personnel qualifié. Les orientations des personnes sans abri sont effectuées par le SIAO-115.

Anne-Gaëlle BAUDOUIN-CLERC remercie pour leur travail et le partenariat mené, la Métropole, le Conseil départemental, et bien sûr la Commune du Pont-du-Château qui met à disposition cet espace.

Depuis le 1er décembre en plus du renforcement du recours hôtelier et de l’ouverture de l’espace du « Caméléon », 225 places d’hébergement d’urgence supplémentaires ont été ouvertes dans le Puy-de-Dôme, tout au long de l’hiver, en fonction des sollicitations d’hébergement.

Ces 225 places complètent le dispositif d’accueil et d’hébergement permanent et pérenne, et au total plus de 2200 personnes sont hébergées chaque nuit dans les différents dispositifs de l’État.

Le plan hiver est un ensemble de mesures de prévention et de gestion des effets sanitaires et sociaux des vagues de froid dans le département, prévoyant une attention particulière pour les personnes vulnérables.

Dans le champ social, ce dispositif concerne en particulier les personnes sans abri, et s’articule à cet effet autour de trois axes : une veille saisonnière couvrant la période du 1er novembre au 30 avril de l’année suivante s’appuyant sur une vigilance météorologique quotidienne et la mise en œuvre de mesures préventives et de protection : le plan de mise à l’abri hivernal.

Les épisodes de froid sont regroupés sous le terme générique « vague de froid », qui désigne une période de froid au cours de laquelle les températures ressenties maximales sont négatives de nuit comme de jour pendant plus de trois jours consécutifs.

Au niveau national, chaque année l’Etat finance 136.000 places d’hébergement d’urgence pour venir en aide aux plus démunis sans-domicile, pour les mettre à l’abri, puis pour engager un travail d’évaluation sociale et d’accompagnement, pour une orientation dès que c’est possible, vers un logement. Pendant la période hivernale, de novembre à fin avril, parce qu’à la vulnérabilité des personnes s’ajoute la problématique du froid et des grands-froids, des places d’urgence et accueils de jours supplémentaires sont créés, et les maraudes (équipes mobiles de rue) pour aller vers les personnes sans-abri sont renforcées.