Contenu

Plan de Mobilité (PdME) multi-sites de l’État : Signature de la Convention avec le SMTC-AC

 

Ce jour, Philippe CHOPIN, Préfet du Puy-de-Dôme et François RAGE, Président du Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’agglomération clermontoise, ont cosigné une convention pour un Plan de Mobilité Employeur (PdME).

La Loi d’Orientation des Mobilités de 2019 impose aux entreprises de plus de 50 salariés sur un même site d’inclure un volet mobilité dans leurs négociations salariales avec les partenaires sociaux, et à défaut d’élaborer un Plan de Mobilité Employeur.

À ce titre, le préfet du Puy-de-Dôme a souhaité engager, début 2020, une démarche globale portant sur les 4 principaux sites multi-occupants de l’agglomération Clermontoise (la Préfecture, la Cité administrative, le site de Léo Lagrange et le site de Marmilhat) regroupant plus d’une dizaine d’administrations et près de 1 500 agents (notamment : DREAL, DRAAF, DRJSCS, DIRECCTE, DSDEN, ONAC, DDPP, DDCS, DDT, Préfecture et d’autres services hébergés).

Le PdME constitue un levier important dans la lutte contre le changement climatique en visant à limiter l’usage de la voiture personnelle et ainsi réduire les émissions des Gaz à Effet de Serre (GES). C’est aussi un outil élaboré avec et pour les agents afin de leur apporter une offre de mobilité adaptée à leurs besoins et de les accompagner dans ces évolutions.

Il s’intéresse à tous les types de déplacements (domicile-travail, professionnels), à tout ce qui peut les limiter (télétravail, visioconférence) et à tout ce qui peut réduire leur impact sur l’environnement (choix du mode, recours à l’électrique). Les impacts attendus sont multiples :

  • réduction des budgets transports pour les agents et les administrations,
  • diminution du stress, de la fatigue et des risques d’accidents liés aux transports,
  • amélioration de la qualité de l’air,
  • mise en place d’un projet fédérateur dans les administrations.

Une fois le PdME élaboré, il est possible de conventionner avec le Syndicat Mixte de Transports en Communs (SMTC-AC). Le SMTC-AC, en tant qu’autorité organisatrice de la mobilité, appui les services de l’État dans la mise en œuvre du plan d’action du PdME et les accompagne dans leurs démarches pour développer l’usage de modes alternatifs à la voiture individuelle notamment en faisant bénéficier aux agents de réductions sur les offres de services proposées par le SMTC-AC (abonnements transports en commun, location de vélo…). En contrepartie, les services de l’ État s’engage à mettre en place un plan d’action qui consistent entre autres à faciliter le covoiturage, aménager des abris vélos, communiquer sur la mobilité durable…

La démarche de PdME multi-sites de l’État a été conduite sur l’année 2020 avec l’appui de l’Université Clermont Auvergne (UCA) – Institut d’Auvergne-Rhône-Alpes du Développement du Territoire (IADT) et un accompagnement soutenu du SMTC-AC. Après, un diagnostic approfondi et la mise en place de plusieurs temps d’information et de travail collaboratif, cette démarche a permis de définir un plan d’action ambitieux et adapté aux besoins des agents en termes de mobilité alternative.

La signature, ce 6 janvier 2020, de la convention entre l’État et le SMTC-AC, permet de s’engager, pour 3 années dans la mise en œuvre du plan d’action validé.