Contenu

Passage du Clermont Auvergne Métropole en zone « Alerte renforcée »

 

Passage du Clermont Auvergne Métropole en zone « Alerte renforcée », le Puy-de-Dôme reste en « zone d’alerte »

Ainsi que l’annonçait le ministre de la Santé ce jeudi 8 octobre, la métropole de Clermont bascule en zone « Alerte renforcée ». Le département du Puy-de-Dôme est maintenu en zone d’alerte.

Ce passage en zone « Alerte renforcée » fait suite au taux d’incidence global de la métropole qui s’établit à 211 pour 100 000 habitants et 137 pour les plus de 65 ans. Le taux d’incidence pour le Puy-de-Dôme est 133. Le nombre de personnes hospitalisées est quant à lui assez stable avec 57 personnes hospitalisées dont 7 en réanimation.

En conséquence, toujours en se fondant sur l’analyse de l’Agence Régionale de Santé et en concertation avec Olivier BIANCHI, Maire de Clermont-Ferrand, Président de Clermont Auvergne Métropole et les maires de la métropole, Philippe CHOPIN, Préfet du Puy-de-Dôme a décidé de prendre un arrêté applicable à compter du samedi 10 octobre 12 h00, pour une durée de 15 jours, prévoyant les mesures suivantes :

Pour le département

  • Les rassemblements festifs à caractère privé (notamment les fêtes de famille, les fêtes entre amis et les soirées étudiantes) réunissant plus de 30 personnes dans des établissements recevant du public sont interdits. Les cérémonies civiles dans les mairies et les cérémonies religieuses ne sont pas concernées par cette interdiction.
  • Les rassemblements festifs de type raves party et tecknival sont interdits sur l’ensemble du département.
  • Le port du masque sanitaire est obligatoire aux abords des gares et des arrêts de transport en commun sur l’ensemble du département.
  • Les conditions des visites en EPHAD sont durcies avec notamment un accueil qui se fait sur rendez-vous et dans une salle dédiée, aménagée à cet effet.

Pour Clermont Auvergne Métropole

  • La jauge des 5 000 personnes admis à se réunir simultanément est abaissée à 1 000 (ce chiffre ne comprenant pas les organisateurs et staffs techniques). En concertation avec les maires, si un événement de moins de 1000 personnes dans un ERP ne répond pas aux prescriptions sanitaires, son interdiction sera prononcée.
  • Les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique sont interdits, à l’exception :
    • des manifestations à caractère revendicatif qui ont fait l’objet d’une déclaration en préfecture (art. L.211-1 du code de la sécurité intérieure) ;
    • des rassemblements à caractère professionnel ;
    • des services de transports de voyageurs ;
    • des établissements recevant du public dans lesquels l’accueil du public est autorisé ;
    • des cérémonies funéraires ;
    • des visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle ;
    • des marchés. Les gestes barrières doivent y être strictement respectés.
  • Les rassemblements festifs à caractère privés sont interdits dans les établissements recevant du public.
  • Les établissements sportifs couverts (à l’exception des piscines) ne sont pas autorisés à accueillir du public, sauf pour l’accueil :
    • des groupes scolaires et parascolaires ;
    • des activités sportives participant à la formation universitaire ;
    • toute activité à destination des mineurs exclusivement ;
    • les sportifs professionnels et de haut niveau ;
    • d’activités physiques pour les personnes munies d’une prescription médicale ;
  • Les vestiaires collectifs des piscines doivent être fermés.
  • Les bars doivent fermer avant 22h00. Les autres établissements (restaurants, salles de dans, salles de jeux) doivent cesser leur activité de bar à cette même heure.
  • La vente d’alcool est interdite sur tout le territoire métropolitain à partir de 20h00 et jusqu’ à 6h00 le lendemain.
  • La diffusion de musique amplifiée et toutes les activités musicales pouvant être audibles depuis la voie publique ou depuis les terrasses des bars et restaurants sont interdites à partir de 20h00 et jusqu’à 6h00 le lendemain.
  • L’obligation du port du masque est étendu aux abords des établissements scolaires et de la petite enfance dans un rayon de 100 m pour l’ensemble des communes de la métropole. Le port du masque devient obligatoire dans le centre-ville de Durtol, Lempdes et Nohanent.
  • Toute personne de plus de onze ans, à l’exception des personnes en situation de handicap, est invitée à porter le masque dans tous les espaces publics de la métropole dès lors que leur fréquentation les exposent à un risque de contamination par la Covid19.

Le Préfet en appelle à la responsabilité de chacune et de chacun pour mettre en œuvre ces mesures contraignantes mais qui sont nécessaires pour lutter contre la propagation du virus. Plus que jamais le respect des gestes barrières et de la distanciation physique sont essentiels si nous voulons entamer une décrue des cas dans la métropole. Une évolution critique de la situation dans les prochains jours conduirait à des mesures drastiques ayant un impact dommageable sur la vie sociale et économique.

Accéder à l’ arrêté (format pdf - 315.2 ko - 09/10/2020)