Contenu

Nouvelle phase de la stratégie vaccinale dans le département

 

Nouvelle phase de la stratégie vaccinale : 14 000 nouveaux bénéficiaires dans les centres de vaccination du Puy-de-Dôme d’ici fin mars et lancement d’opérations ciblées auprès des publics les plus fragiles.

Le 17 février 2021, le nombre de doses administrées de vaccin anti-Covid-19 a dépassé la barre symbolique des 30 000 injections dans le département du Puy-de-Dôme. Cela représente 23 000 personnes ayant reçu au moins une injection et 7 000 personnes qui ont été pleinement vaccinées.

Jeudi 18 février, en présence de Jean SCHWEYER, directeur délégué dans le Puy-de-Dôme de l’Agence régionale de santé (ARS), Philippe CHOPIN, Préfet du Puy-de-Dôme, a présenté devant le comité départemental de suivi de la vaccination les principes de l’accélération du déploiement de la campagne vaccinale dans le département d’ici la mi-mars. Ce comité est composé des parlementaires ainsi que des représentants du Conseil départemental, des Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) et des chambres consulaires. Annoncée par le Gouvernement, cette nouvelle étape résulte des premières livraisons de Morderna et de l’augmentation de celles de Pfizer.

Ces nouveaux rendez-vous sont destinés, pour les deux tiers, aux personnes inscrites sur liste d’attente et, pour un tiers, à de nouveaux rendez-vous. Au total, les neuf centres de vaccination du département ont programmé plus de 25 000 rendez-vous pour des premières injections entre leur ouverture et la fin du mois de mars.

Pilotée par l’ARS, en accord avec le Préfet, cette montée en charge de l’activité des centres de vaccination prend en compte la répartition géographique des plus de 75 ans dans le département, comme l’illustre le tableau récapitulatif suivant :

Au-delà des centres pérennes, cette accélération vise également les opérations conduites dans les établissements accueillant le public cible prioritaire.

D’ores et déjà, une première campagne de vaccination s’est déroulée dans tous les EHPAD du département. L’arrivée des nouveaux vaccins (Moderna et AstraZeneca) permettra d’étendre au cours du mois de mars cette proposition vaccinale aux résidences autonomies. De plus, chaque personne en situation de handicap résidant dans un établissement médico-social se verra proposer une première vaccination d’ici le 8 mars.

Cette accélération s’effectue en parallèle de l’ouverture de la vaccination par la médecine de ville à compter du 25 février. Reposant sur le vaccin AstraZeneca mis à la disposition des médecins de ville volontaires, via les pharmacies d’officine, cette nouvelle offre vise les personnes de 50 à 64 ans inclus ayant des comorbidités. La mise à disposition de flacons sera progressive.

Philippe CHOPIN, Préfet du Puy-de-Dôme, tient à remercier l’ensemble des acteurs engagés au sein des services de l’État, des collectivités locales et des consulaires, ainsi que les professionnels de santé pour leur mobilisation indispensable tout au long de la chaîne vaccinale.

Le Préfet tient également à rappeler que le respect des gestes barrières demeure la seule façon de casser les chaînes de contamination. Conformément à la demande du Ministre de l’Intérieur, les forces de sécurité intérieure vont continuer, dans les prochains jours, à être mobilisées à un niveau élevé afin de procéder à des contrôles du respect du couvre-feu et des fermetures des établissements qui ne sont pas autorisés à accueillir du public.