Juillet 2020

Contenu

Mesures communes entre la Préfecture et la ville est de Clermont pour la sécurisation de la nuit

 

Présentation des mesures prises conjointement entre la Préfecture du Puy-de-Dôme et la mairie de Clermont-Ferrand afin d’assurer la sécurité sanitaire et la tranquillité publique la nuit à Clermont-Ferrand.

 

Mercredi 15 juillet, la Préfète du Puy-de-Dôme et Olivier BIANCHI, Maire de Clermont-Ferrand, Président de Clermont-Auvergne Métropole, ont tenu un point presse afin de présenter les mesures prises par l’État et la municipalité afin d’assurer la sécurité sanitaire et la tranquillité publique la nuit à Clermont-Ferrand.

En effet, depuis le début de la phase du déconfinement, sont fréquemment observés le soir des attroupements de personnes qui ne respectent pas les distances physiques et ne portent pas de masques sanitaires. S’y ajoutent des rassemblements de personnes fortement alcoolisés qui provoquent des dégradations sur la voie publique, des nuisances sonores et parfois des agressions physiques.

Si chacun peut se réjouir de la fin du confinement la présence du virus demeure bien réelle dans le département. Il serait inconcevable que les efforts réalisés par l’ensemble des Clermontois pendant la période du confinement, et qui ont produit les résultats que nous connaissons, soient compromis si la situation se poursuivait.

De même, et au-delà du seul aspect sanitaire, les nuisances que représentent ces rassemblements doivent cesser. Qu’il s’agisse de nuisances sonores, matérielles ou physiques, elles font l’objet de nombreux signalements auprès des forces de police, de la mairie comme de la préfecture et constituent un désagrément au quotidien pour les Clermontois qui dépasse par son intensité ce qui peut être toléré.

Ainsi, les actions de prévention, de médiation et de pédagogie déjà engagées ne produisant pas tous les effets attendus, La Préfète du Puy-de-Dôme et le Maire de Clermont-Ferrand ont décidé de prendre des mesures visant à souligner l’urgence d’un retour à des comportements plus soucieux des enjeux du moment :

  • Les dérogations horaires autorisant l’ouverture des débits de boissons après 1 h du matin sont suspendues pour une période de 15 jours à Clermont-Ferrand ;
  • Les établissements vendant de l’alcool (à consommer sur place ou à emporter) devront également fermer à 1h00 ;
  • des contrôles seront réalisés par la police nationale avec la participation de la police municipale pour sanctionner l’ivresse sur la voie publique.
  • Des établissements qui se distinguent par des troubles répétés de la tranquillité publique pourront se voir dans l’obligation de fermer par arrêté préfectoral.

Ces mesures prendront la forme d’un arrêté préfectoral sur toute la ville avec prise d’effet à compter du 16 juillet

La Préfète du Puy-de-Dôme et le Maire de Clermont-Ferrand appelle « à la responsabilité et au sens civique des noctambules. Il en va du respect de la tranquillité de chacun et de la capacité collective à prévenir la montée d’une deuxième vague de l’épidémie dont les conséquences seraient sans aucun doute désastreuses  ».

Accéder à l’arrêté (format pdf - 132 ko - 15/07/2020)

Lire le communiqué de presse (format pdf - 184 ko - 15/07/2020)