Juillet 2020

Contenu

Lutte contre les atteintes à l’environnement dans la Chaîne des Puys

 

Samedi 18 juillet 2020, la Préfète Anne-Gaëlle BAUDOUIN-CLERC et le Président du Conseil départemental Jean-Yves GOUTTEBEL ont acté à Orcines, le renforcement de la politique de lutte contre les atteintes à l’environnement dans la Chaîne des Puys avec l’arrivée de la Garde Républicaine d’un côté et la signature d’une convention visant à multiplier les actions de contrôles de l’autre.

 

La Garde Républicaine en renfort

La direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) a mis en place dans le département un poste à cheval saisonnier (PCS) du 17 juillet au 30 août 2020.

Il y a 15 PCS déployés en France pour la période estivale celui du Puy-de-Dôme est implanté dans un haras à Laschamps au milieu de la Chaîne des Puys. Il dispose de 6 chevaux de la Garde Républicaine (GR), de deux cavaliers de la GR et de 4 militaires habilités de la gendarmerie du Puy-de-Dôme.

Ils ont pour mission de participer, en lien avec les gardes du Parc naturels régional des Volcans d’Auvergne (PNRVA), à la surveillance, à la protection et à la préservation de l’intégrité des sites classés du département, et plus particulièrement celui de la Chaîne des Puys. Ils assurent aussi en liaison avec les unités de gendarmerie territoriales, la sécurité, la tranquillité et l’ordre publics sur l’ensemble de ces sites alors que leur fréquentation augmente sensiblement durant l’été. Leurs actions seront donc à la fois pédagogiques mais également répressives si besoin.

Ce projet a été possible notamment grâce aux financements apportés par le Conseil départemental du Puy-de-Dôme qui prend à sa charge l’hébergement de cette unité (à hauteur de 10 575€) ainsi que la location d’un van pour le transport des chevaux (à hauteur de 2 760€).

Une convention pour coordonner les contrôles

Toujours dans le but de lutter contre les atteintes à l’environnement, les partenaires chargés de l’application des différentes réglementations dans la Chaîne des Puys à savoir, la Préfète, le Procureur de la République, le Président du Conseil départemental, le Président du PNRVA, le Directeur de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) et le Directeur de l’Agence Montagne d’Auvergne de l’Office National des Forêts, ont tous signé une convention visant à coordonner et multiplier des actions de police de l’environnement sur le site inscrit à l’UNESCO.

Les différents usagers de la Chaîne des Puys, propriétaires, exploitants agricoles et forestiers, randonneurs, etc. pointent depuis plusieurs années des pratiques anormales et illégales qui se confirment à travers les constats réalisés par les services de l’État et du PNRVA. Cela va de la circulation de véhicules motorisés (4x4, quad et moto) aux dépôts sauvages en passant par les chiens dans les estives. Ces pratiques, importantes localement, portent atteinte à l’environnement mais également à l’équilibre des usages qui sont faits du site.

Les services de l’État, aux côtés du Conseil départemental et du PNRVA, garantissent les engagements pris auprès de l’UNESCO pour préserver l’intégrité environnementale de la Chaîne des Puys. C’est dans ce but qu’ils ont travaillé avec les partenaires institutionnels et techniques concernés, à l’élaboration d’une convention afin d’organiser la surveillance spécifique du Bien « Chaîne des Puys – faille de Limagne » par les services impliqués.

Cette convention, propose d’élargir dès 2020, la journée de sensibilisation/répression conduite depuis trois ans, à quatre demies-journées thématiques, en fonction des périodes où les infractions au code de l’environnement ou au code forestier, sont les plus probables.

Une première opération s’est déroulée le 24 juin dernier sur la thématique des dépôts sauvages et sera complétée par plusieurs autres actions durant l’été, sur les feux et les bivouacs notamment, afin de sensibiliser les usagers au respect du site et réduire les incivilités constatées.

Pour la Préfète Anne-Gaëlle BAUDOUIN-CLERC, « cette signature est une nouvelle étape décisive de franchie dans la politique départementale de lutte contre les atteintes à l’environnement au moment même où cette problématique n’a jamais été autant d’actualité ». Elle salue « l’organisation de ces actions inter-services qui mettent en partage l’expertise et les compétences de chacun de nos partenaires ».

Pour Jean-Yves GOUTTEBEL, Président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme, « nous sommes flattés d’accueillir des cavaliers de la Garde Républicaine dans la Chaîne des Puys inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, de même que nous nous réjouissons de passer à une nouvelle étape de notre partenariat avec plusieurs acteurs locaux en vue de renforcer la sauvegarde du site. La convention que nous venons de signer est la marque d’une coopération renforcée entre le Département, l’État et le Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne ».

Lire le communiqué de presse (format pdf - 93.2 ko - 17/07/2020)