Plan de relance

Contenu

Le « bon diagnostic carbone » est désormais opérationnel pour les agriculteurs du Puy-De-Dôme

 

Doté de 10 millions d’euros du plan France Relance, le dispositif « Bon Diagnostic Carbone » est désormais accessible. L’agriculture, et en premier les sols agricoles, est un puits de carbone majeur. C’est pourquoi France Relance offre à chaque nouvel installé la possibilité de construire une stratégie carbone adaptée ; générant de la valeur environnementale et offrant des propositions de création de valeur économique. L’objectif est donc de dresser un bilan permettant aux agriculteurs d’identifier les mesures concrètes à prendre en faveur de l’environnement, tout en veillant à leur intégration au projet économique des exploitations.

L’agriculture est avant tout une solution dans la lutte contre le changement climatique, à la fois à travers la réduction de ses émissions, mais également en jouant un rôle de stockage de carbone, en particulier dans les sols. Témoins des effets du changement climatique depuis bien longtemps (augmentation de la température, variabilité accrue des conditions météorologiques, événements climatiques extrêmes notamment), les agriculteurs s’adaptent à ce nouveau contexte et œuvrent pour en limiter les effets.

Une première phase d’appel à projets, opérée par l’ADEME, a permis d’agréer des structures reconnues pour leur expertise. Leur liste peut être consultée à l’adresse : https://presse.ademe.fr/2021/04/le-bon-diagnostic-carbone-du-plan-de-france-relance-est-desormais-operationnel.html et ci-dessous :
coordonnees structures habilitees 1 (format xlsx - 24.5 ko - 10/05/2021)

Le dispositif « Bon Diagnostic Carbone » est maintenant accessible pour les agriculteurs installés depuis moins de 5 ans. Ces derniers sont invités à contacter directement les lauréats, dès à présent, pour la réalisation d’un diagnostic personnalisé. La réalisation de ces diagnostics est financée à 90 % ; les agriculteurs n’ont à s’acquitter que de 10 % du coût complet. Cette contribution est directement réglée auprès de la structure en charge du diagnostic.

Au-delà de l’avantage certain pour l’environnement, cette mesure apporte également un avantage économique pour les agriculteurs. Le plan d’actions et les recommandations établis lors de ce diagnostic s’appuieront sur les méthodologies du Label Bas Carbone. Cela permettra de diriger des financements vers des agriculteurs porteurs de projets vertueux pour le climat. Concrètement, une fois labellisé, un exploitant pourra obtenir des crédits carbone valorisables auprès d’entreprises agissant pour la compensation de leur empreinte environnementale.