Contenu

La Ministre de l’emploi retient Thiers pour l’expérimentation « territoire zéro chômeur"

 

Candidate à l’expérimentation « Territoire zéro chômeur de longue durée », la ville de Thiers fait partie des 10 communes retenues par le ministère du Travail, parmi 42 candidatures. Cette expérimentation favorise l’emploi en CDI de chômeurs de longue durée dans des entreprises de l’économie sociale et solidaire financées par l’Etat et les collectivités et positionnées sur des activités non concurrentielles.

La charte de fonctionnement entre la Ville de Thiers et ses partenaires signée le 7 septembre 2016

Le 7 septembre 2016, la charte de fonctionnement marquant l’engagement des partenaires pour l’expérimentation "zéro chômeur de longue durée" a été signée.

Par cette charte, signée notamment par Mme Danièle Polvé-Montmasson, Préfète du Puy-de-Dôme et M. Claude Nowotny, Maire de Thiers, les partenaires - Pôle emploi, le conseil départemental du Puy-de-Dôme, le Parc naturel régional du Livradois Forez et le conseil régional Auvergne – Rhône Alpes- définissent la composition et les modalités de fonctionnement du comité local pour l’emploi de Thiers.

La charte vise en particulier le déploiement de l’expérimentation nationale "zéro chômeur" et la coordination des acteurs de l’emploi sur le territoire thiernois .

Cette signature entérine un partenariat de longue date qui a permis le développement d’un projet complet, prenant en compte des priorités transversales telles que la lutte contre les discriminations, l’attractivité du territoire et la participation des habitant-es dans une logique de développement de la citoyenneté.

L’expérimentation nationale de résorption du chômage de longue durée a été lancée par la loi du 29 février 2016. Elle permet de proposer à toutes les personnes privées d’emploi d’un territoire un emploi adapté à leurs savoir-faire, à temps choisi.
Pour cela, elle s’appuie sur des entreprises de l’économie sociale et solidaire pour créer des CDI . Le financement de ces emplois supplémentaires s’effectue en réorientant les coûts de la privation d’emploi vers le financement d’une économie locale complémentaire.
Les activités proposées doivent répondre à de vrais besoins non encore satisfaits des territoires. Elles viennent donc en supplément des activités existantes. En aucun cas elles ne doivent concurrencer les entreprises présentes dans le bassin d’emploi

La signature de la charte du comité local pour l’emploi marque la détermination des acteurs à faire aboutir cette démarche pour la ville de Thiers.

En savoir plus sur cette expérimentation :http://etcld.fr/