Contenu

La louveterie

 

En France, la louveterie a été créée par Charlemagne en l’an 812, pour protéger les habitants et leurs élevages contre les loups. Le lieutenant de louveterie était choisi parmi les hommes les plus aptes à capturer les loups. Il devait connaître le territoire, ses habitants, la faune. Il avait réputation et considération.
Le statut actuel des lieutenants de louveterie est formalisé par un arrêté ministériel du 27 Mars 1973.

Qui sont les lieutenants de louveterie ?

Les lieutenants de louveterie sont des personnes bénévoles, nommés par le préfet sur proposition du directeur départemental des territoires et sur avis du président de la fédération départementale des chasseurs pour une durée de six années renouvelable.

Ils doivent être de nationalité française et jouir de leurs droits civiques, être âgés de moins de 75 ans, avoir un permis de chasser depuis au moins cinq ans, posséder la compétence cynégétique nécessaire pour remplir correctement leurs fonctions, notamment par leurs connaissances de la vie, des mœurs des animaux sauvages, de l’équilibre biologique à maintenir et la législation de la chasse et des règles de sécurité, résider dans le département où ils sont nommés (ou un canton limitrophe), ne pas avoir fait l’objet de condamnation pénale en matière de chasse, de pêche et de protection de la nature.
Ils sont assermentés.

Dans l’exercice de leurs fonctions, les louvetiers doivent être porteurs de leur commission préfectorale et d’un insigne représentant une tête de loup dorée avec en exergue une courroie de chasse émaillée bleue portant l’inscription « lieutenant de louveterie » en doré. Ils s’engagent par écrit à entretenir, à leurs frais, soit un minimum de quatre chiens courants réservés exclusivement à la chasse du sanglier ou du renard soit au moins deux chiens de déterrage.

Quel est le rôle du lieutenant de louveterie ?

Il est conseiller technique de l’administration en matière de régulation de la faune sauvage et chargé de l’abattage des animaux sauvages causant des dégâts aux cultures ou comportant un risque pour la population en matière de sécurité publique ou de sécurité sanitaire. Il constate les infractions à la police de la chasse dans sa circonscription. Il a un rôle de conciliateur avec le monde agricole. Il faut rappeler que lors d’une battue administrative, il ne s’agit plus d’action de chasse mais de destruction et que, dès lors, la réglementation de la chasse ne s’applique pas.Ces missions de service public ou de conseil technique sont précisées dans les articles L 427-1 et L 427-2 du code de l’environnement.

Le lieutenant de louveterie exerce ses fonctions dans le cadre de missions particulières :

- des battues administratives par arrêté préfectoral.
- d’une lettre de mission permanente établie par le préfet.

Il participe également aux différentes commissions d’attribution du plan de chasse au grand gibier. Un représentant siège de droit à la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage.

Le lieutenant de louveterie a l’obligation d’être un chasseur modèle et à promouvoir l’éthique de la chasse. Il doit être un sage. Sa mission demande autorité et diplomatie.

Au niveau national, les lieutenants de louveterie sont regroupés dans une association des lieutenants de louveterie de france.

La louveterie dans le Puy de dôme

Sous la présidence de Monsieur Bernard Baffaleuf, l’association des lieutenants de louveterie du Puy de dôme comporte 21 membres en activité à ce jour répartis sur l’ensemble du territoire départemental.

Carte des circonscriptions des lieutenants de louveterie 2020-2024 en grand format (nouvelle fenêtre)
Carte des circonscriptions des lieutenants de louveterie 2020-2024

Arrêté préfectoral n°19-02268 du 18 décembre 2019 portant nomination ou renouvellement des commissions de lieutenants de louveterie (période du 01/01/2020 au 31/12/2024) (format pdf - 122.6 ko - 30/06/2020) et son annexe déterminant les circonscriptions des lieutenants de louveterie département du Puy-de-Dôme (format ods - 21.8 ko - 30/06/2020)