Contenu

La connaissance des phénomènes, de l’aléa et du risque

 

Depuis plusieurs années, des outils de recueil et de traitement des données collectées sur les phénomènes sont mis au point et utilisés, notamment par des établissements publics spécialisés (Météo-France par exemple).

Les connaissances ainsi collectées se concrétisent à travers des bases de données (sismicité, climatologie, nivologie, mouvement de terrain, retrait-gonflement des argiles, cavités), des atlas (cartes des zones inondables, cartes de localisation des phénomènes avalancheux, carte des zones soumises aux remontées de nappes, etc. Elles permettent d’identifier les enjeux et d’en déterminer la vulnérabilité face aux aléas auxquels ils sont exposés.