Contenu

La chasse dans le Puy-de-Dôme

Le contexte et les acteurs

De par sa géographie, le département du Puy-de-Dôme comprend une très grande variété de milieux naturels et donc une très grande variété des gibiers rencontrés.

Le gibier
La majorité des espèces de grand gibier sont représentées dans le département du puy de dôme, leur chasse fait l’objet d’un plan de chasse applicable à tous les chasseurs :
- Le chevreuil a désormais colonisé la totalité du département y compris les coteaux de Limagne et la zone de plaine où il se réfugie dans les maïs en automne ; il provoque parfois des dégâts en forêt notamment sur les jeunes plantations qui ont été reconstituées suite à la tempête de 1999.
- Le sanglier est géré par un plan de chasse sur la quasi totalité du département à l’exception de la Limagne où le tir est libre. Ainsi les populations sont globalement maîtrisées et les dégâts aux cultures sont faibles.
- Le cerf est une espèce en voie d’expansion dans le puy de dôme, il colonise pour l’instant le sud du département (Artense et Alagnon) à partir des populations installées dans le Cantal et la Corrèze. Sa présence est non souhaitée dans la plaine de la Limagne et dans la partie Est du département (Livradois forez).
- Le mouflon et le chamois sont présents dans le massif du Sancy, leurs populations sont en phase de croissance.
Le petit gibier est également bien présent mais variable selon les biotopes et les espèces :
- Le lièvre est présent aussi bien en montagne qu’en plaine, il fait l’objet de plans de gestion sur certains secteurs organisés en "groupements d’intérêt cynégétique".
- Le lapin de garenne est surtout présent sur les coteaux de Limagne et en zone périurbaine, il provoque parfois des dégâts aux céréales d’hiver, il est classé nuisible sur une partie du département.
- La perdrix (grise et rouge) se reproduit de plus en plus difficilement en zone de Limagne où on retrouve encore des souches naturelles.
- Le faisan fait partie des tableaux de chasse essentiellement à partir d’animaux issus d’élevage lâchés dans la nature.
- Le gibier d’eau (canards,....) fait l’objet d’une chasse particulière encadrée par une réglementation nationale, on le rencontre essentiellement sur le domaine public fluvial que sont l’Allier et la Dore.
- Les oiseaux de passage (bécasse, palombe, grives,...) font l’objet d’un encadrement de la chasse par une réglementation nationale, une attention particulière est portée sur la bécasse où un plan de gestion départemental est mis en œuvre.
- Les prédateurs du gibier sont également chassables mais peuvent être classés nuisibles sur certaines parties du département eu égard aux dégâts qu’ils commettent.

Les chasseurs
Environ 14 000 chasseurs valident leur permis chaque année dans le département du Puy-de-Dôme.
On constate, comme au niveau national, une érosion régulière annuelle du nombre de chasseurs. Elle était en moyenne ces dernières années de l’ordre de 3%.

Les structures cynégétiques
Les détenteurs de droit de chasse
Environ 840 détenteurs de droit de chasse sont affiliés à la FDC63 dont 680 sociétés de chasse. Celles-ci sont des associations de type « association loi 1901 ». Les propriétaires fonciers cèdent par bail leur droit de chasse à une société qui devient détentrice du droit de chasse. L’ensemble des terrains signés par bail, complété par des terrains cédés oralement, constitue le territoire de chasse qui peut s’étendre sur une ou plusieurs communes.

Sur 9 communes, la gestion de la chasse est assurée par le biais d’une Association Communale de Chasse Agréée (ACCA) : Auzat sur Allier, Crevant-Laveine, Rentières, Marcillat , St Amant Tallende, Le Valbeleix, Celles sur Durolle, Moureuille et Saint-Rémy sur Durolle.
L’ACCA regroupe sur une commune et de façon obligatoire tous les terrains, à l’exception en particulier de ceux qui ont, d’un seul tenant, une superficie supérieure à un seuil fixé à 20 hectares, et dont le responsable ne souhaite pas adhérer à l’ACCA.

Le code de l’environnement (articles R422-63 et R422-75) liste les dispositions qui doivent obligatoirement figurer dans les statuts d’une ACCA :

Sur les propriétés de l’Etat, la chasse n’est pas libre, elle est le plus souvent louée par adjudications, c’est notamment le cas des forêts domaniales (Office National des Forêts) ou du Domaine Public Fluvial (DPF).

La Fédération Départementale des Chasseurs du Puy-de-Dôme
Missions et activités :
La Fédération Départementale des Chasseurs est une association régie par la loi de 1901 qui représente la chasse auprès des Administrations et des Elus, en les conseillant et en défendant les intérêts des chasseurs qui y adhèrent obligatoirement.
Conformément à l’article L.421-5 du code de l’environnement, la Fédération Départementale des Chasseurs participe à la mise en valeur du patrimoine cynégétique départemental et à la protection et à la gestion de la faune sauvage et de ses habitats.
Elle apporte son concours à la prévention du braconnage.
Elle conduit des actions d’information, d’éducation et d’appui technique à l’intention des gestionnaires des territoires et des chasseurs ainsi que du grand public.
Elle coordonne les actions des sociétés de chasse et des associations communales de chasse agréées.
Elle concourt à la prévention des dégâts de gibier et assure l’indemnisation de ceux-ci.
Elle participe à l’épidémio-surveillance de la faune sauvage dans le cadre du réseau SAGIR, des épisodes d’alerte influenza aviaire.
Elle assure la formation des chasseurs au travers de l’examen du permis de chasser ou d’autres formations tels que :
- le tir du brocard d’été ;
- le piégeage ;
- le gibier de montagne...
Elle édite une revue fédérale, diffusée à l’ensemble des chasseurs, des Maires et autres institutionnels.
Elle assure la gestion de réserves de chasse et de faune sauvage (plusieurs centaines d’hectares concernés).
Elle est agréée au titre de la Protection de la Nature et intervient auprès des tribunaux
Organisation :
La Fédération Départementale des Chasseurs du Puy de Dôme est administrée par un Conseil d’Administration de 15 membres (dont 14 Administrateurs et un Président) élus par les chasseurs pour 6 ans et renouvelables par moitié tous les 3 ans.
Site internet de la fédération