Contenu

L’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre a 100 ans

 

Danièle Polvé-Montmasson, préfète du Puy-de-Dôme et Isabelle Boueix, directrice du Service départemental de l’ONACVG, ont célébré le centenaire de l’office national des anciens combattants et des victimes de guerre (ONACVG), le 30 novembre 2016 en préfecture à l’occasion d’une cérémonie réunissant élus, autorités militaires, ainsi que les anciennes et nouvelles générations combattantes.

L’ONACVG est un établissement public d’Etat qui poursuit ses missions de reconnaissance et réparation, de solidarité et de mémoire combattante depuis 100 ans, au service des anciens combattants et des victimes de guerre, des victimes d’attentats et de leurs familles.

En savoir plus sur l’ONACVG :
L’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre de 1916 à aujourd’hui en quelques dates :

1916 : création de l’Office des Mutilés et Réformés de la guerre
1917 : création de l’Office National des Pupilles de la Nation
1926 : création de l’Office National du Combattant
1946 : fusion des 3 structures et création de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de guerre
1958 : les offices départementaux deviennent les services départementaux de l’ONACVG
1967 : l’ONACVG gère 13 maisons de retraite
1991 : l’ONACVG prend en charge la gestion de l’œuvre nationale du Bleuet de France
2000 : création du label « Bleuet de France » pour les maisons de retraite
2010 : l’ONACVG reprend l’entretien des nécropoles nationales et hauts lieux de mémoire
2016 : célébration du centenaire :

2 mars 2016 : journée de lancement à l’Hôtel National des Invalides
6 mai 2016 : avant première du film du centenaire dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris
9 novembre 2016 : illumination de la façade de l’Hôtel National des Invalides.

Une structure originale

Depuis toujours, l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de guerre (ONACVG) est appelé « la maison du combattant » parce que ses ressortissants sont associés à sa gestion. Ce fonctionnement unique est appelé « paritarisme ».

L’autre particularité est le maillage territorial, unique pour un établissement public d’Etat.

Le paritarisme permet au monde combattant de participer aux grandes décisions concernant son avenir.

Pour assurer ses différentes missions, au quotidien et au plus près de ses 3 millions de ressortissants, l’ONACVG comprend une direction générale située au sein de l’Hôtel National des Invalides. Cette direction générale coordonne l’activité de l’établissement public :

  • 105 services départementaux (métropole et outre mer, ainsi que Algérie, Tunisie, Maroc)
  • 8 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (pas de structure en Auvergne)
  • 9 écoles de reconversion professionnelle (aide aux personnes handicapées ou ressortissants de l’Office pour retrouver un emploi). Aucune structure en Auvergne.

L’ONACVG veille à la valorisation de 9 hauts lieux de mémoire, 265 nécropoles nationales et plus de 2200 carrés militaires.
Pour le département du Puy de dôme : 1 carré militaire français et 1 carré militaire allemand au cimetière des Carmes à Clermont-Ferrand, pour ne citer que les plus importants, d’autres a RIOM , THIERS, CHAMALIERES .

Les missions de l’ONACVG

  • La mission reconnaissance et réparation est l’un des fondements de la relation entre l’Office et ses ressortissants.

L’ONACVG, services centraux et de proximité, continuent à gérer :
les demandes d’attribution de carte du combattant (400 dossiers par an pour le service départemental du Puy-de-Dôme, environ)
la gestion de la carte d’invalidité et de la carte de stationnement
les demandes d’attribution de la retraite du combattant (13 000 personnes environ perçoivent cette retraite dans le Puy-de-Dôme)

  • La solidarité est le cœur de métier de l’ONACVG qui a pour mission de veiller en toutes circonstances sur les intérêts matériels et moraux de ses ressortissants.

Chaque service de proximité dispense aux ressortissants de son département un accueil, une écoute et un accompagnement personnalisés de proximité destinés à l’informer sur ses droits, l’orienter vers les organismes compétents et/ou l’assister dans ses différentes démarches.

La solidarité se décline en différents types d’interventions financières : secours d’urgence, aides pour difficultés financières, participation aux frais de maintien à domicile, participation au financement des études des Pupilles de la Nation.

Le montant des interventions est déterminé après examen individualisé de chaque situation.

  • La mémoire combattante

L’ONACVG est l’opérateur majeur de la politique de mémoire combattante du Ministère de la Défense.

Il est chargé de la déclinaison locale des thématiques liées au calendrier commémoratif national :

- célébrer et commémorer les grandes dates et évènements de l’histoire récente
- partager une mémoire européenne pour promouvoir la paix
- transmettre des valeurs républicaines de civisme, de respect, de solidarité aux jeunes générations

L’ONACVG est devenu un partenaire important de l’Education Nationale pour promouvoir et récompenser des concours mémoriels : concours national de la Résistance et de la Déportation, Petits artistes de la mémoire (dessins concernant la 1ère Guerre mondiale pour les élèves des écoles primaires).

Les services de l’ONACVG encouragent les initiatives en conduisant des projets tout en assurant le rôle de représentation lors de cérémonies ou d’évènements valorisant la mémoire locale.

Le service du Puy-de-Dôme a réalisé plusieurs expositions :
- « l’épopée de la 3ème DIA » en partenariat avec l’ ECPAD et la 3ème BLB, en 2013,
- « Jacques Bingen », résistant exécuté a Chamalières, exposition conçue en partenariat avec le mémorial de la Shoah, en 2014.
- Le service départemental du Puy-de-Dôme a organisé, en 2015, en partenariat avec l’éducation nationale un colloque ayant pour thème la 1ère armée dans le cadre du 70ème anniversaire de la libération du territoire.