Contenu

L’équipe de direction du SNU est en place !

 

Le Puy-de-Dôme est département préfigurateur du service national universel (SNU) depuis janvier dernier.

Un important travail est mené depuis cette date pour concrétiser les deux phases test du SNU en 2019 :

  • un séjour de cohésion de 12 jours en hébergement : 140 jeunes volontaires de 16 ans
  • seront accueillis au centre IGESA d’Orcines du 16 au 28 juin 2019.
  • une mission d’intérêt général de 15 jours à compter de septembre 2019, au plus près de la résidence des jeunes volontaires.


Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 12 avril

Depuis le 4 mars 13 départements préfigurateurs, dont le Puy-de-Dôme, proposent aux jeunes, filles et garçons âgés de 15 à 16 ans et ayant achevé leur classe de 3ème, de se porter volontaire afin de devenir les premiers participants au SNU.

Un site dédié aux candidatures est ouvert : www.jeunes.gouv.fr/SNU pour toutes les jeunes filles et garçons, les lycéens, les apprentis, les jeunes travailleurs, les jeunes sortis du système scolaire, qui souhaitent vivre cette expérience dès le mois de juin.

Dans le Puy-de-Dôme, les jeunes qui souhaitent se porter candidats sont invités à le faire via l’adresse mail dédiée : pref-candidature-snu@puy-de-dome.gouv.fr
Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 12 avril prochain.

Un document explicatif est d’ores et déjà disponible et sera distribué dans les lycées de tous les départements pilotes (consultable sur le site), une vidéo pédagogique est
également mise en ligne sur le site afin de répondre à toutes les interrogations des jeunes et de leurs familles sur le SNU.



Une équipe dédiée au projet de préfiguration


Quatre personnes forment désormais l’équipe de direction du projet dans le département :

  • Philippe DESTABLE, directeur de centre. Délégué académique à la défense auprès du Recteur, officier dans la réserve citoyenne de la Gendarmerie nationale ;
  • Rozenn MOHR-THORAVAL, directrice-adjointe / conseillère éducative. Directrice d’accueils collectifs de mineurs ;
  • Muriel TOKARSKI, déléguée académique à la vie lycéenne ;
  • Eric THIEBAUT, directeur adjoint / gestionnaire. Militaire à la retraite.

Leur rôle est d’organiser la préfiguration, et en premier lieu le séjour collectif qui se tiendra du 16 au 28 juin prochain.



Les activités proposées lors de la phase de cohésion

La phase de cohésion sera articulée autour de modules de formation :

Pour devenir un citoyen autonome et engagé, avec par exemple :
bénéficier d’une initiation au Code de la route ;
rencontrer les hommes et les femmes de la défense pour comprendre ses enjeux ;
apprendre les gestes de premiers secours avec des sapeurs-pompiers volontaires ;
mieux connaître les services publics pour exercer ses droits et ses devoirs ;
organiser un rituel républicain pour en comprendre le sens (lever des couleurs ; cérémonie aux monuments célébrant la Résistance etc.)

L’apprentissage de la vie quotidienne en collectivité dans le respect des différences : participation aux services du centre (repas, nettoyage, gestion des déchets etc.)

Des activités physiques et sportives de cohésion pour partager des valeurs communes. Par exemple : course d’orientation dans la chaîne des Puys.

Une expérience concrète de vie démocratique, avec
des conseils de jeunes organisés quotidiennement pour s’exprimer et prendre des décisions qui concernent la collectivité
un bilan pour mieux se connaître et préparer son insertion sociale et professionnelle : bilan de santé, évaluation des apprentissages fondamentaux, point d’étape sur ses compétences.

Un accompagnement pour découvrir des pistes d’actions concrètes pour préparer activement la mission d’intérêt général qui constitue la phase 2 du SNU, puis la phase d’engagement. Cette préparation pourra prendre la forme de rencontres, avec des éducateurs sportifs ou des associations environnementales ; visite d’un centre de secours ou d’un service d’urgence...


Le fonctionnement du centre

Lors de la phase de cohésion au centre IGESA, du 16 au 28 juin, les jeunes issus des 12 autres départements pilotes seront logés en internat, week-end compris.

Une dizaine de tuteurs de « maisonnée » - dortoir de 7 jeunes, garçons et filles séparés - et une dizaine de cadres de « compagnies » - groupes mixtes d’activités –, tous expérimentés, seront prochainement recrutés pour accompagner les jeunes au quotidien.



Et après ?


les mission d’intérêt général seront effectuée auprès d’associations, de collectivités territoriales, d’institutions ou d’organismes publics, ainsi qu’auprès de corps en uniforme, d’une durée de deux semaines également, entre juillet 2019 et juin 2020.