Contenu

L’éducation et l’information préventive des citoyens

 

La loi du 22 juillet 1987 a instauré le droit des citoyens à une information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis sur tout ou partie du territoire, ainsi que sur les mesures de sauvegarde qui les concernent (article L125-2 du Code de l’environnement).

Des informations sont diffusées sur les caractéristiques des risques et la conduite à tenir pour s’en préserver, à travers deux documents d’information :

  1. Le préfet élabore et transmet aux communes le Dossier Départemental sur les Risques Majeurs (DDRM) où sont consignées les informations essentielles sur les risques naturels et technologiques majeurs du département. Le DDRM du Puy-de-Dôme est consultable ici.
  2. Le maire élabore le Document d’Information Communal sur les RIsques Majeurs (DICRIM). Ce document présente les mesures de prévention et les mesures spécifiques prises en vertu des pouvoirs de police du maire. Le DICRIM peut être accompagné d’un plan de communication et d’une campagne d’affichage. Ce document est disponible en mairie et certains peuvent être consultés sir le site bd-dicrim

Une information spécifique aux risques technologiques est également à disposition des citoyens. Au titre de l’article 13 de la directive « Seveso 2 » , les industriels ont l’obligation de réaliser pour les sites industriels à « hauts risques » classés « Seveso avec servitude » , une action d’information des populations riveraines.

Chacun doit engager une réflexion autonome, afin d’évaluer sa propre vulnérabilité, celle de son environnement (habitat, milieu, etc.) et de mettre en place les dispositions pour la minimiser. Par ailleurs, en 1993, les ministères chargés de l’Environnement et de l’Éducation nationale ont signé un protocole d’accord pour promouvoir l’éducation à la prévention des risques majeurs. Désormais, cette approche est inscrite dans les programmes scolaires du primaire et du secondaire, dans les disciplines d’histoire-géographie, de physique, de sciences de la vie et de la terre et d’éducation civique.