Contenu

L’accidentalité routière 2020 du Puy-de-Dôme, au 30 septembre

 

Bilan du mois de septembre

4 personnes (3 usagers de VL et 1 motard) ont été tuées en septembre, lors de 4 accidents distincts. 2 personnes avaient été tués en septembre 2019 et aucune en septembre 2018.

  • Le motard, âgé de 57 ans, est décédé après une sortie de route, seul, dans la descente entre Orcines et Clermont-Ferrand, le 03 septembre vers 07h00.
  • Les 3 usagers VL, deux conducteurs de 62 et 68 ans, et un passager de 83 ans, sont morts dans des chocs frontaux.
    • Le premier dans une collision avec un PL, sur la RD906, vers Olliergues, le 02 septembre.
    • Le deuxième dans une collision avec un fourgon, sur la RD 38, vers Mayres, le 21 septembre.
    • Le dernier, dans une collision avec un VL, sur la RD2089, vers Romagnat, le 27 septembre.

Bilan janvier-septembre

Au 30 septembre, le département comptait 20 tués, soit presque 2 fois moins qu’en 2019 pour la même période (35 tués).
Il s’agit du plus faible bilan connu dans le Puy-de-Dôme, la moyenne du nombre de tués à cette période de l’année étant de 29 sur les 10 dernières années.

Ce résultat n’est pas la conséquence exclusive du confinement (2 tués entre le 16/03 et le 11/05). En effet, une nette différence avec 2019 avait été observée dès les mois de janvier et février. Un seul décès est à déplorer sur cette période en 2020, le 23 janvier à Saint-Éloy-les-Mines. En janvier et février 2019, ce sont 12 décès qui avaient été enregistrés, soit le début d’année le plus noir du département depuis plus d’une vingtaine d’années.

Ci-dessous les évolutions annuelles et mensuelles de la mortalité routière dans le département :

Zoom sur les tués (20 tués au 30 septembre)

Tués selon le déplacement

  • 2 fois moins de tués VL que la moyenne enregistrée sur les 5 dernières années pour la même période. Le premier usager VL a été tué pendant le confinement (avril) alors que la moitié des tués VL de 2019 avaient été enregistrés sur les seuls mois de janvier et février.
  • Nous enregistrons 5 tués de moins parmi les « usagers vulnérables » (piétons, cyclistes et deux-roues motorisés).
  • Parmi les usagers vulnérables, les motards sont majoritaires et représentent 1 tué sur 3.
  • Les 2 piétons tués l’ont été en agglo (Clermont-Ferrand).
  • Parmi les tués, une conductrice de voiturette, dans un choc contre un PL au mois de janvier.

Tués selon l’âge et le sexe

  • Les hommes (15 tués) représentent les 3/4 des tués.
  • 12 des 19 tués sont soit des jeunes de - de 24 ans, soit des seniors de + de 65 ans.
    • Parmi eux, les 5 femmes décédées, dont 3 de plus de 70 ans.
  • Les 8 autres tués, âgés de 25 à 64 ans, étaient tous des hommes et 6 étaient des motards.

Tués selon le milieu routier

  • Aucun tué sur autoroute
  • 3 tués sur 4 l’ont été hors agglomération, sur des routes départementales (RD) ou métropolitaines (RM, sur le secteur de Clermont Auvergne Métropole).
  • Les tués en agglo : 2 piétons (chocs avec un VL et un bus), 1 motard et 1 conducteur de VL.

Tués selon la période

  • Ci-dessous une comparaison des nombres de tués entre le 1er janvier et le 30 septembre, selon 1 partition en 3 périodes : avant, pendant et depuis le confinement.