Contenu

Intempéries du week-end de Pentecôte – bilan intermédiaire

 

Le samedi 4 juin, Météo-France a placé le département du Puy-de-Dôme au niveau de vigilance ORANGE pour le risque d’orages.

Les intempéries ont nécessité plus de 1 900 interventions du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) dont près de 1 150 sur les secteurs de Saint-Gervais et de Puy-Guillaume, majoritairement pour des opérations de bâchage de toiture chez des particuliers et au sein d’établissements recevant du public.

Le SDIS a ainsi effectué des opérations sur les communes suivantes (liste non-exhaustive) : Saint-Priest-des-Champs, Espinasse, Gouttière, Saint-Julien-la-Geneste, Biollay, Charensat, Miremond, Villogeange, Saint- Gervais, Sainte-Christine, Sauret-Besserve, Teilhet, Queille, Les Ancizes-Comps, Vitrac, Manzat, Saint-Angel, Neuf-Église, Charbonnière les Vielles, Servant, Marcillat, Saint-Pardoux, Blot-l’Église, Menat, Saint-Hilaire, Pouzol, Ayat-Sur-Sioule, Puy-Guillaume, Chateldon, Lachaux, Paslieres, Saint-Victor-Montvianeix.

À ce stade, le bilan intermédiaire ne fait état d’aucune victime, ni de blessé.

Le Préfet du Puy-de-Dôme remercie l’ensemble des services opérationnels mobilisés dans la gestion de cet épisode météorologique ainsi que les municipalités avec lesquelles les sous-préfets d’arrondissement sont restés en lien tout au long de l’évènement. Le Préfet assure également tout son soutien aux personnes sinistrées.

L’État reste mobilisé aux côtés des municipalités touchées. La Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités reste à disposition des entreprises concernées (au besoin, contact mail : ddets-activitepartielle@puy-de-dome.gouv.fr)
S’agissant des exploitations agricoles, la Chambre d’agriculture en lien avec la direction départementale des territoires (DDT) reste à l’écoute des exploitants.

Les dommages causés par le vent violent et la grêle relèvent des polices d’assurance contractées par les personnes sinistrées au titre de la garantie « Tempête, Neige et Grêle » (TGN). Les dommages causés aux biens assurés sont donc indemnisés par les assureurs directement, sans qu’une reconnaissance préalable de l’état de catastrophe naturelle ne soit nécessaire.

Les personnes sinistrées peuvent utilement consulter le site Internet « France Assureurs » afin d’obtenir plus de renseignements sur les différentes garanties assurantielles et leurs modalités de mise en œuvre : https://www.franceassureurs.fr/