Contenu

Information sur la rage

 

La découverte d’un cas positif chez une chauve souris entraîne la mise en place d’enquêtes afin d’identifier les éventuels contacts humains ou animaux.

La rage est transmissible par morsure, léchage de peau lésée ou griffure par un animal enragé. Elle est toujours mortelle chez l’homme une fois la maladie déclarée. En revanche, il est possible de prévenir la maladie même après la morsure/griffure/léchage à l’aide d’un traitement post exposition.

La chauve souris est un animal sauvage et protégé. Il ne faut pas le manipuler ou chercher à l’attraper. En cas de doute ou si l’animal ne peut pas voler, il est préférable de contacter un spécialiste des chauves-souris, un vétérinaire ou la Direction Départementale de la Protection des Populations qui indiqueront la conduite à tenir. Si la manipulation d’un animal blessé ou du cadavre est absolument indispensable, il faut impérativement se munir de gants de jardin épais, recouvrir l’animal avec un chiffon ou une boîte en carton avant sa manipulation. La détention de chauve-souris est interdite en France sans autorisation et il faut absolument relâcher un animal s’il peut voler.
Si, l’animal est mort, le cadavre sera adressé au Laboratoire de l’Institut Pasteur s’il y a eu contamination humaine ou celui de l’ANses-Nancy dans tous les autres cas.

En cas de morsure, de léchage ou de griffure par une chauve-souris, il convient de nettoyer immédiatement la plaie avec du savon et de rincer abondamment avant d’appliquer un désinfectant. Ensuite, la personne ayant eu ce contact avec une chauve-souris prendra rapidement avis auprès d’un centre antirabique ou consultera un médecin.

consulter la liste des centres antirabiques français Liste_CAR-02-2011 (format pdf - 165.8 ko - 02/07/2013)