Contenu

Fonds de modernisation des filières automobile et aéronautique | Les lauréats du Puy-de-Dôme

 

1/ Le fonds de soutien aux investissements de modernisation de la filière automobile

Doté de 600 millions d’euros par France Relance, le Fonds de soutien aux investissements de modernisation de la filière automobile vise à aider les entreprises à gagner en compétitivité, par une accélération des investissements d’automatisation et de numérisation de leurs procédés industriels. Suite à l’appel à manifestation d’intérêt lancé auprès de toutes les entreprises de la filière du 23 juin au 31 juillet derniers, un appel à projets a été ouvert du 1er septembre au 17 novembre 2020, puis reconduit jusqu’au 1er juin 2021.
A date, près de 800 projets déposés et complets ont été recensés.

A date, 248 projets lauréats ont été retenus représentant plus de 612 millions d’euros d’investissements industriels, soutenus pour plus de 234 millions d’euros par l’Etat. Les PME ont été les premières bénéficiaires de ce dispositif :

  • PME : 125 projets lauréats, soutenus à hauteur de 103 millions d’euros pour près de 220 millions d’euros d’investissements productifs
  • ETI : 61 projets lauréats, soutenus à hauteur de près de 61 millions d’euros pour près de 164 millions d’euros d’investissements productifs
  • Grandes entreprises : 62 projets lauréats soutenus à hauteur de 70 millions d’euros pour près de 229 millions d’euros d’investissements productifs

Parmi ces projets retenus, figurent deux entreprises dans le département :

  • l’entreprise PME PRECIFORGE, située à Thiers pour son projet "LTTA"
  • l’entreprise TRESSE INDUSTRIE, située à Ambert

Retrouvez le dossier de presse du 8 décembre 2020 "Lauréats des fonds de modernisation automobile et aéronautique" (format pdf - 3.9 Mo - 27/01/2021)

Retrouvez le dossier de presse du 16 février 2021 16022021 dp aura laureats des fonds auto et aero (format pdf - 5.4 Mo - 22/02/2021)


L’entreprise PRECIFORGE (Thiers)

PRECIFORGE est une PME qui conçoit et fabrique des pièces forgées pour le secteur automobile et les poids lourds.

Le projet s’adresse au marché automobile avec une concurrence française et internationale. Il consiste à moderniser une ligne de traitement thermique.

Ce projet est nécessaire pour répondre aux exigences du marché (véhicules hybrides et forgeage de pièces en alliage léger).

Le projet permettra de réduire l’impact environnemental et de maintenir l’activité de 2 lignes de forgeage (10 personnes) et même de créer 3 emplois. Il permettra également à PRECIFORGE de se diversifier vers d’autres secteurs et de réintégrer une partie du traitement thermique actuellement sous-traitée.


L’entreprise TRESSE INDUSTRIE (Ambert)

TRESSE INDUSTRIE imagine et réalise du tressage technique pour les marchés de l’automobile, de l’aéronautique, du spatial, et des équipements électriques.
La société qui est le pilier du groupe familial TEXPROTEC emploie 64 personnes sur son site d’Ambert.

Le projet vise à moderniser et augmenter significativement la capacité de production de l’atelier de fabrication de shunts afin de gagner en compétitivité auprès des constructeurs automobiles et de se développer sur le marché des véhicules hybrides et électriques.


2/ Le fonds de modernisation et diversification de la filière aéronautique

Doté de 300 millions d’euros par France Relance sur 2020-2022, le Fonds de modernisation, de diversification et de verdissement des procédés de la filière aéronautique doit permettre aux acteurs de la filière aéronautique de rebondir en développant des chaînes de valeur d’avenir ou stratégiques afin de sortir de la crise par le haut, en préservant les compétences durement acquises, et en préparant l’avion vert du futur. Pour ceci, un appel à projets a été lancé entre le 1er septembre 2020 et le 17 novembre 2020, puis reconduit jusqu’au 1er juin 2021. Plus de 650 dossiers complets ont été déposés à date.

A l’heure actuelle, 244 projets lauréats ont été retenus représentant près de 431 millions d’euros d’investissements industriels, soutenus pour plus de 197 millions d’euros par l’Etat. Les PME ont été les premières bénéficiaires de ce dispositif :
PME : 162 projets lauréats, soutenus à hauteur de 123 millions d’euros pour plus de 230 millions d’euros d’investissements productifs
ETI : 57 projets lauréats, soutenus à hauteur de près de 51 millions d’euros pour près de 133 millions d’euros d’investissements productifs
Grandes entreprises : 25 projets lauréats, soutenus à hauteur de 23 millions d’euros pour près de 68 millions d’euros d’investissements productifs

Parmi ces lauréats, 108 nouveaux projets aéronautiques, portés par autant d’entreprises, sont présentés aujourd’hui. Ils totalisent près de 179 millions d’euros d’investissements productifs et seront soutenus à hauteur de 79 millions d’euros par l’Etat.

Parmi ces lauréats, 3 projets ont été retenus dans le Puy-de-Dôme :

  • CONSTELLIUM FRANCE pour son projet "Ligne éprouvettes"
  • AUBERT & DUVAL Les Ancizes pour son projet "SafeAéro4.0"
  • AUBERT & DUVAL Issoire pour son projet "Matriçage 4.0"


CONSTELLIUM FRANCE pour son projet "Ligne éprouvettes"

CONSTELLIUM Issoire conçoit et fabrique des tôles laminées en alliages d’aluminium pour les marchés de l’aéronautique, du spatial, de la défense, du transport et de l’industrie.
Ce projet s’adresse au marché de l’aéronautique essentiellement, avec une très forte concurrence internationale. Le projet consiste à installer une ligne automatisée de découpe d’échantillons à l’atelier tôles fortes (ATF) de l’usine Constellium Issoire. Il vise à implanter une nouvelle scie et un robot permettant de scier les éprouvettes, pour alimenter le centre de découpe et d’usinage des échantillons.
Constellium Issoire compte consolider son chiffre d’affaire sur différents marchés dans les prochaines années grâce à la modernisation de ces équipements. Le développement de l’entreprise permettra de maintenir l’emploi et développer les activités.


AUBERT & DUVAL Les Ancizes pour son projet "SafeAéro4.0"

ll s’agit d’une entreprise filiale du groupe Eramet. Elle conçoit, élabore et transforme des matériaux, demi-produits et pièces en aciers spéciaux, alliages d’aluminium, superalliages et titane.
Le projet "SafeAéro4.0" doit permettre à l’entreprise de moderniser ses processus de contrôles ultrason grâce aux développements de nouveaux systèmes automatisés. Nécessitant des travaux de développement R&D puis d’industrialisation, ce projet porte d’importants enjeux d’amélioration des performances industrielles de l’entreprise et de montée en compétence de ses collaborateurs, les contrôles ultrason étant clé pour garantir la sécurité de l’ensemble des pièces aéronautiques produites.
Ce projet adresse le marché mondial des pièces de structures aéronautiques en alliages d’aluminium ou de titane? A compter de 2024, il devrait permettre de :

  • Préserver des emplois d’experts en contrôle CND au service des opérations d’Aubert & Duval ;
  • Assurer la montée en compétence des emplois basés sur le site d’Issoire en évitant le recours à la sous-traitance pour réaliser les contrôles non-destructifs ;
  • Pérenniser et développer les moyens du centre agréé de formation et de certification "FRANDTB" développé par Aubert & Duval et basé aux Ancizes, au service des 142 contrôleurs CND d’Aubert et Duval et de la trentaine d’entreprises du secteur aéronautique qui y font appel dans la région.

AUBERT & DUVAL Issoire pour son projet "Matriçage 4.0"

Ce projet adresse le marché mondial des pièces matricées de moyenne dimension pour les programmes d’avion "monocouloir", tels que A320 NEO, B737MAX, ERJ 170&190, C Series.
L’objectif du projet est de réduire le coût de production des pièces matricées en alliages d’aluminium de taille moyenne pour :

  • Préserver les compétitivité, conserver et développer les parts de marché face aux concurrents étrangers
  • Garantir une performance qualité aux meilleurs standards, indispensable pour pérenniser une présence à long terme sur les marchés aéronautiques
    L’objectif du projet est de digitaliser l’une des presses du site et l’ensemble de son environnement, à travers des investissements industriels et un effort sans précédent de formation des équipes.