Contenu

Favoriser l’investissement public dans le Puy-de-Dôme

 
investissements

La restauration des équilibres financiers appelle une contribution de tous les acteurs publics, dont les collectivités locales, en priorité par la maîtrise des dépenses de fonctionnement.

 

Les collectivités territoriales y participent à travers une réduction des concours financiers qui leur sont versés par l’État, néanmoins :
- la contribution au redressement des finances publiques du bloc communal (communes et intercommunalités) prévue en 2017 est divisée de moitié (elle passe de 2,07 milliards à 1,035 milliards d’euros) ;
- le fonds de soutien à l’investissement local est non seulement reconduit mais augmenté à hauteur de 1,2 milliards d’euros en 2017 : 600 millions au titre des grands investissements publics, 600 millions en faveur de la ruralité, ce qui permet de porter la DETR à 1 milliard d’euros en 2017.

Pour accompagner les collectivités les plus fragiles, des dispositions ont été prises en faveur de celles-ci. Ainsi en 2017, la progression des dotations de péréquation au sein de la DGF des communes sera de 360 M€, 180 M€ pour la dotation de solidarité urbaine (DSU) et 180 M€ pour la dotation de solidarité rurale (DSR).

Enfin, les modalités de révision et de fixation des attributions de compensation (AC) sont assouplies, et des AC en section d’investissement sont désormais possibles pour les intercommunalités.